Mes dernières chroniques

http://laviscoccinelle.blogspot.fr/2017/01/harry-potter-et-lenfant-maudit-theatre.htmlCouverture Sauveur et fils, tome 2Couverture La Passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiverCouverture Minuit ! : 12 histoires d'amour à Noël

vendredi 21 mars 2014

Le temps des miracles

Le temps des miracles
de Anne-Laure Bondoux
Collection MilleZime des
Éditions Bayard
255 pages

4ème de couverture:
Lorsque les douaniers m'ont trouvé, tapi au fond d'un camion à la frontière française, j'avais douze ans et j'étais seul. Je n'arrêtais pas de répété "jemapèlblèzfortunéjesuicitoyendelarépubliquedefrancecélapurvérité".
Je ne savais pas que mon passeport était trafiqué, et en dehors de ces quelques mots, je ne parlais que le russe. Je ne pouvais pas expliquer comment j'étais venu du Caucase jusqu'ici, dans le pays des droits de l'homme et de Charles Baudelaire.
Surtout, j'avais perdu Gloria. Gloria Bohème, qui s'était occupé de moi depuis que ma mère avait disparu. Avec elle, j'avais vécu libre, malgré la guerre, malgré les frontières, malgré la misère et la peur. Elle me manquait terriblement, mais j'ai toujours gardé l'espoir de retrouver cette femme au cœur immense, qui avait le don d'enchanter ma vie.

Une histoire d'exil bouleversante sur la vérité, le mensonge et la quête du bonheur.

Mon avis:
La couverture:
C'est vrai que je n'avais entendu que du bien de ce livre, et je le voyais tout le temps m'inviter à le lire à la bibliothèque. Mais il faut bien avouer que la couverture est... horrible. Et que les différents éléments ne vont pas ensemble. D'ailleurs, même après lecture, je n'ai pas compris pourquoi des lampions avec une silhouette sur un bidon devant la mer... C'est pour ça que j'ai mis tant de temps avant de me décider à le prendre.

Le livre:
Au début, je ne m'en étais pas rendu compte, mais il se trouve que j'ai déjà lu un livre de cette auteure: Le Destin de Linus Hoope, qui m'avait bien plu. Quand je m'en suis aperçu, ce fut donc une agréable surprise.

Je n'ai pas grand-chose à dire... vraiment.
J'ai apprécié les personnages principaux (Blaise Fortune [ou Koumaïl] et Gloria). On s'inquiétait pour eux et ils nous donnaient tant pitié que l'on avait envie de les aider.
Cependant, je n'ai pas été tant que ça attirée par les autres protagonistes: Zemzem me semblait un peu trop balourd (mais je ne sais pas comment l'expliquer), Vassili trop légendaire (même s'il l'est finalement pour Blaise) et les frères de Gloria sont beaucoup trop effacés. Les autres qu'ils rencontrent au cours de leur voyage sont moyens aussi, mais j'ai bien aimé Ftima (qui ne veut plus ouvrir les yeux) et un ou deux autres.

Le côté historique m'a plus avec toute cette difficulté que l'on ressent dans ce parcours du Caucase à la France.

L'histoire de Blaise et Jeanne Fortune m'a intrigué et c'est peut-être ce qui m'a le plus plu dans ce livre (spoile- surtout lorsqu'on apprend à la fin que tout n'était qu'une histoire pour enfant- spoile). Ça m'a réellement surprise car je ne m'y attendais pas du tout. Et il faut avouer que cela m'a touchée et qu'ensuite je me sentais bizarre (spoile- de réaliser toutes les difficultés dans la vie en temps de guerre lorsqu'en plus on fait la révolution etc.- spoile).

Ce que j'ai trouvé dommage, à la fin, c'est que l'on ne connaisse pas mieux Prudence: on la présente très rapidement, on la survole ( peut-être car il s'agit d'un moment sans problème de sa vie?) mais il passe quand même plusieurs années avec elle, la première personne autre que Gloria avec qui il est resté aussi longtemps.

Mon avis final:
Malgré les points négatifs, c'est un


car je me suis plus fiée là à mon ressenti au moment de la lecture.

2 commentaires: