Mes dernières chroniques

http://laviscoccinelle.blogspot.fr/2017/01/harry-potter-et-lenfant-maudit-theatre.htmlCouverture Sauveur et fils, tome 2Couverture La Passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiverCouverture Minuit ! : 12 histoires d'amour à Noël

samedi 29 mars 2014

Ne t'inquiète pas pour moi

Ne t'inquiète pas pour moi,
D'Alice Kuipers
Éditions Albin Michel Jeunesse
242 pages

4ème de couverture:
 
Une correspondance par Post-it sur le frigo
Entre une mère et sa fille.
Lorsque la mère tombe malade,
Le temps presse mais l'espoir demeure.
Un livre comme un trésor qui chuchote à l'oreille
l'importance de ceux qu'on aime...
 
Mon avis:
Tout d'abord, je préfère prévenir avant ma critique que le livre est assez court, ayant très peu de texte par page. Je vais essayer de ne pas trop révéler de l'histoire, même si le gros est déjà dit dans le résumé, mais ce ne va pas être facile...
 
La couverture:
On voit le lapin de la famille... hum! La tête en bas, avec sa cage maintenue sur ses pattes. Bon alors, je suis d'accord, elle est assez étrange, mais finalement, après avoir lu le livre, on peut comprendre un peu le lien avec l'histoire, même si ça reste assez vague...
 
Le livre:
Ce n'est pas vraiment lié au livre en lui-même, mais je préfère le titre anglais (life on the refrigerator door) que le titre français. Cela n'a pas grande importance, mais je le trouve plus pertinent et beau... Enfin, bref!
 
Dans ce livre, les événements vont crescendo: il ne s'agit au début que de simples listes de courses ou de petites indications pour prévenir qu'un tel a appelé par exemple, puis de messages où la mère dit vouloir parler à sa fille d'un "problème". Il y a alors deux phases: celle ou la mère refuse de s'avouer être atteinte d'un cancer du sein, puis celle où elle le reconnaît et cherche à vivre malgré tout. Ce changement dans l'attitude de la mère reflète assez bien les différentes étapes lorsque l'on apprend que l'on est atteint d'une maladie grave: je trouve que cela sonne plutôt juste.
 
Il n'y a pas que ce changement qui s'effectue dans le livre: alors qu'au début la mère protège sa fille, ce sera petit à petit la fille qui s'occupera de la mère, d'autant plus qu'au début du livre, elle était assez égoïste avec sa mère et s'en repentie maintenant. Elle cherchera des livres ou des poèmes parlant de maladies et de personnes qui y ont survécus, afin de lui remonter moral.
 
Mon avis final:
C'est un livre doux sur la maladie et les répercussions sur la personne atteinte et sa famille. Néanmoins, je l'ai trouvé un peu trop court et je pense que les personnages auraient pu être plus développés. Même si l'on ressent bien leurs changements de comportements, ils restent finalement assez "effacés".
 

2 commentaires:

  1. C'est un livre qui me tente bien... mais je me le prendrai plutôt d'occasion =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est une bonne idée. Le livre est bien mais quand même plutôt court, je trouve.

      Supprimer