vendredi 20 juin 2014

Body finder, tome 1

Body Finder, tome 1
de Kimberly Derting
Éditions Pocket Jeunesse
285 pages

4ème de couverture:
Depuis toute petite, Violet Ambrose, 16 ans, a un don étrange: elle parvient à repérer les cadavres d'oiseaux abandonnées par son chat.
Mais ce secret prend une tout autre ampleur lorsqu'un tueur en série sème la terreur dans la ville. Chaque jour, les esprits des jeunes filles qu'il a enlevées viennent hanter Violet. De plus en plus troublée, elle mène son enquête et se rapproche du tueur... jusqu'à devenir sa proie.

Mon avis:
La couverture:
Je le trouve vraiment magnifique. Au début, je ne comprenais pas trop pourquoi elle était comme ça, ce que ça représentait, etc. Et bien maintenant, je n'en suis pas sûre non plus, mais je pense que c'est une représentation des "échos" que perçoit Violet. Un bon point, donc, pour la couverture.

Le livre:
Je trouve tout d'abord que tout est bien amené dans ce livre. Les éléments, l'histoire, les personnages. Et certains autres points sont très intéressants et apportent un "plus".

Le coup du chat, par exemple, qui empeste tellement il a fait de victimes, est un moyen sympa de faire connaître au lecteur les dons de Violet.
Le fait qu'elle ait fait un cimetière des créatures qu'elle trouvait aussi. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai beaucoup aimé.

Le côté oncle détective m'a plu aussi, car on suite ainsi l'enquête du côté "professionnel" aussi. Au voit l'autre côté de l'affaire, tout en restant avec Violet, puisque le point de vue ne change pas.
Dans la même idée, j'ai beaucoup aimé que certains petits chapitres ne soient consacrés qu'au tueur en série. On le voit faire sa traque, comme il l'appelle. À choisir sa victime, et à la "kidnapper". Il y a donc dans ce livre tous les côtés de l'enquête: celui du tueur, celui de la police, et celui de Violet, "détective", mais à son propre compte. Ça permet de mieux comprendre le tueur, sa manière de penser, de réfléchir. Son côté un peu psychopathe. Une chose que j'ai vraiment adoré c'est sa réelle identité. Je m'en étais doutée à un moment et puis j'avais oublié. Et j'ai été finalement surprise, et certaines scènes me sont revenues en mémoire, comprenant soudain mieux ses pensées, sa manière d'agir. Certaines scènes ont eu un sens différent de la première fois, et j'ai aimé.

Beaucoup de compliments à ce livre pour l'instant. Et ça ne va pas s'arrêter. Il y a un point, pourtant, dont j'aimerais parler: l'âge du lecteur. En effet, certaines scènes sont glauques au stressantes. Les pensées du tueur sont intéressantes mais parfois malsaines (voire tout le temps enfaite). Je déconseille donc ce livre aux plus jeunes. Je ne sais pas l'âge indiqué, ni même si un âge est indiqué, mais je le déconseille aux moins d'une douzaine d'année au moins.

À part ça, c'est un livre plein de suspense qui m'a empêcher de détacher mes yeux du livre, et c'était, passé un certain stade, un supplice de devoir arrêter de lire pour faire autre chose (impliquant manger et faire ses devoirs...).

Dernier point que j'ai aimé (et après, promis, j'arrête), c'est la partie "lycée". Pourquoi ? Et bien tout simplement parce-que, même si je l'ai trouvé moins intéressante, et finalement inutile du côté scénaristique, elle donne quand même une bonne bouffée d'air frais au livre, et permet au lecteur de respirer un peu avant de retourner dans tous ces meurtres macabres. Alors en fait, c'est plutôt un point que j'ai aimé (pour la raison ci-dessus) et que je n'ai aussi pas aimé (pour l'autre raison ci-dessus). Je n'ai pas forcément été fane aussi à cause de cette amourette trop facile et du fait que Jay laisse Violet à un moment toute seule après une remarque et qu'il l'ignore pendant plusieurs jours.

Mon avis final:
Un livre plein de suspens, qui m'a tenu en haleine passé un moment. Les meurtres (attention, ça va être bizarre ce que je vais dire) sont plutôt bien trouvés, mais j'aurais aimé qu'ils aient une importance plus... importante (et je ne sais pas comment faire, puisque c'est déjà le centre de l'histoire).

J'ai aimé le double point de vue, et les pensées du tueur (et à la fin son identité).
Je rappelle, par contre, que je le déconseille fortement aux plus jeunes, non seulement pour les meurtres, mais encore plus importants pour moi, pour les pensées malsaines du tueur.

Contrairement à ce que je pensais avant de le lire, ce livre a été un...

2 commentaires:

  1. La couverture me plait bien et ce que tu en dis aussi =D
    Je le lirai surement un de ces jours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'elle est chouette ;-)
      Oui, laisse-toi tenter, il est vraiment super !

      Supprimer