Mes dernières chroniques

http://laviscoccinelle.blogspot.fr/2017/01/harry-potter-et-lenfant-maudit-theatre.htmlCouverture Sauveur et fils, tome 2Couverture La Passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiverCouverture Minuit ! : 12 histoires d'amour à Noël

dimanche 31 août 2014

Neverwhere (chronique express)


Neverwhere,
de Neil Gaiman
Collection Fantastique des Éditions J'ai lu
351 pages

4ème de couverture:
Londres, un soir comme tant d'autres. Richard Mayhew découvre une jeune fille gisant sur le trottoir, l'épaule ensanglantée. Qui le supplie de ne pas l'emmener à l'hôpital... et disparaît dès le lendemain.
Pour Richard, tout dérape alors: sa fiancée le quitte, on ne le connaît plus au bureau, certains, même, ne le voient plus... Le monde à l'envers, en quelque sorte. Car il semblerait que Londres ait un envers, la "ville d'en bas", cité souterraine où vit un peuple d'une autre époque, invisible aux yeux du commun des mortels. Un peuple organisé, hiérarchisé, et à la tête duquel les rats jouent un rôle prépondérant.
Plus rien ne le retenant "là-haut", Richard rejoint les profondeurs...

Mon avis:
La couverture:
Agréable à regarder, elle montre directement le genre (fantastique), et donne un côté mystère, qui nous donne envie d'en savoir plus.

Le livre:
Le livre commence plutôt mal, avec un Richard auquel je ne me suis absolument pas identifiée, et une copine juste casse-pieds, à qui on a limite envie de donner des baffes...
Heureusement, Richard s'améliore au fur et à mesure, sinon, j'aurais eu beaucoup de mal à aimer.

Et même là... Pourtant, j'ai aimé Porte, le Marquis de Carabas, et même les méchants !
Mais il faut dire que, plusieurs fois... je n'ai pas compris leurs motivations, ni pourquoi ils allaient à tel endroit, faisait ceci-cela... Et s'il y a quelque chose que je n'aime pas dans les livres, c'est être paumée comme je l'ai été par moment.

Pour continuer, je n'ai malheureusement pas été complètement emballée par l'écriture, sans qu'elle soit mauvaise.

Mais, pour finir sur une touche positive, j'ai apprécié les parallèles entre le Londres d'en-haut, et le Londres d'en-bas: qu'un nom de station ne soit pas anodin par exemple.

Mon avis final:
Une magie qui n'a pas vraiment opérée avec moi, et je le regrette.
C'est donc une petite déception, mais pourtant, je sens, même si je ne l'ai pas aimé tant que ça, que c'est un livre qui peut être très apprécié. La preuve étant que ce fut le cas de ma mère et de mon frère. Je ne peux donc que vous conseillé de vous faire votre propre avis sur la matière ! ^^

Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre


Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre
de Ruta Sepetys
Collection Scripto des Éditions Gallimard
420 pages


4ème de couverture:
Lina est une jeune Lituanienne comme tant d'autres. Très douée pour le dessin, elle va intégrer une école d'art. Mais une nuit de juin 1941, des soviétiques l'arrachent à son foyer. Elle est déportée en Sibérie avec sa mère et son petit frère, Jonas, au terme d'un terrible voyage. Dans ce désert gelé, il faut lutter pour survivre dans les conditions les plus cruelles qui soient.
Mais Lina tient bon, portée par l'amour des siens et son audace d'adolescente. Dans le camp, Andrius, dix-sept ans, affiche la même combativité qu'elle...

Mon avis:
La couverture:
Elle est splendide et correspond complètement au livre: une note d'espoir au milieu de tous ces malheurs, une jeune pousse au milieu de neige.

Le livre:
Encore une fois, c'est très bien écrit. J'ai beaucoup aimé le style de l'auteur.

Ce qui m'a extrêmement plu dans ce livre, c'est l'entraide de tous ces Lituaniens qui se retrouvent ensemble, comment ils aident les autres à se procurer à manger, comment ils se réconfortent... tout le côté humain, quoi. C'est vraiment très beau, et je crois que si tout le monde était comme ça, on vivrait plus facilement sur notre Terre.

Ça parle d'espoir, d'amour, d'espérance, et nous, en tant que lecteur, on a réellement envie que tout se passe bien. Juste parce-que les personnages sont géniaux chacun différents dans leurs comportements, mais aussi géniaux tous ensemble de par leur gentillesse.
Et, comme on veut toujours en savoir plus, et bien... les pages se tournent extrêmement vite.

L'histoire de chacun est touchante, mais j'ai aimé celle de Lina. Parce-qu'elle tient tellement à son père qu'elle cherche à le retrouver grâce à ses dessins qu'elle fait passer de main en main; parce-qu'elle est pleine de vie et de révolte; et aussi parce-qu'elle cherche à survivre, en plus de l'aide que lui fournissent les autres prisonniers, grâce à ses souvenirs et son hobbie: le dessin. Nous assistons donc à des parallèles entre la vie qu'elle vit maintenant et son passé, et l'on voit tout le mal qu'elle se donne pour pouvoir continuer à dessiner car elle sait que c'est ça qui lui permettra de vivre.

Mon avis final:
Je crois qu'il y a un trop plein de choses à dire, et aussi un "je ne sais pas comment l'exprimer" pour en faire une véritable critique. Néanmoins, l'essentiel est dit, je crois.
Une dernière chose: j'ai aussi aimé le fait que des masques tombent, c'est-à-dire que les gentils ne sont pas forcément ceux que l'on croit et pareil pour les méchants... Enfin bref !
C'est un livre absolument magnifique par tout le côté humain qu'il met en place. J'ai aimé les personnages, pour qui l'on tremble véritablement, et j'ai aimé découvrir leurs histoires.
Lina m'a plu par bien des côtés, mais je crois que ce que je préfère chez elle, c'est l'amour qu'elle dégage, l'aide qu'elle cherche à fournir à tout le monde, et le fait qu'elle survit grâce à ses souvenirs et sa passion... sans pouvoir expliquer ce dernier point.

samedi 30 août 2014

Le choix d'aimer (chronique express)





Le choix d'aimer
de Malorie Blackman
Éditions Milan Macadam
474 pages

Description:
Attention aux spoiles par rapport aux tomes précédents !!
Callie a été finalement sauvée, et nous la retrouvons bien plus tard, tandis qu'elle a 16 ans (il me semble), alors qu'elle s'apprête à faire un gros coup, sans que l'on ne sache exactement lequel. Alors qu'elle va chez sa grand-mère Jasmine, celle-ci l'emmène à la cave, et... l'enferme avec sa mère. Sa mère, qu'elle déteste plus que tout au monde.
Elle retourne alors dans le passé, dans ses souvenirs, alors qu'elle apprend petit à petit la vérité, qu'elle grandit, et que sa haine envers sa mère se développe.

Mon avis:
Le livre:
J'ai beaucoup aimé l'alternance entre passé et présent, découvrir pourquoi Callie ne supporte plus sa mère, et surtout comment en est-elle arrivée là.

L'écriture reste excellente, mais il y a malheureusement quelques longueurs... C'est certes intéressant de voir Callie grandir (et j'ai beaucoup aimé), mais j'ai trouvé ça dommage la répétition des événements, qui peuvent se résumer à: Sephy cache la vérité à Callie, elle se dispute avec la mère à Callum, etc. et... c'est vraiment dommage.
En dehors des longueurs, le livre reste très bien, bien que moins bien que les tomes précédents.

Pour résumer la saga, je dirais que le premier tome est une sorte de réécriture de Roméo et Juliette, en beaucoup plus grave; que le deuxième parle de haine (Jude, Sephy) et de grossesse; et que le troisième est plus centré sur la famille, et les rapports entre les différents membres. C'est un partit, bien amené et bien écrit, donc pourquoi pas.

Mon avis final:
Encore un train bon livre (décidément cette saga fait des miracles), mais un peu trop rempli de répétitions d'événements et de longueurs pour moi.
C'est tout de même rattrapé par une excellente écriture, de très sympathiques personnages (j'ai beaucoup aimé Callie, Jasmine, et bizarrement Jude même s'il est d'un autre genre), et une histoire que l'on a quand même très envie de suivre.

Même si j'aime moins ce tome aux précédents, c'est selon moi une bonne manière de conclure la saga... sauf qu'il y a un quatrième tome, et que ce n'est donc pas le dernier tome de la série.

Animale, la malédiction de Boucle d'Or


Animale, la malédiction de Boucle d'Or,
de Victor Dixen
Éditions Gallimard Jeunesse,
437 pages

4ème de couverture:
Et si le conte le plus innocent dissimulait l'histoire d'amour la plus terrifiante ?
 
1832. Blonde, dix-sept ans, est cloîtrée depuis toujours dans un couvent perdu au milieu des bois.
Pourquoi les sœurs l'obligent-elles à couvrir ses cheveux d'or et à cacher sa beauté troublante derrière des lunettes sombres ?
Qui sont ses parents, et que leur est-il arrivé ?
Alors qu'elle s'enfuit pour remonter le fil du passé, Blonde se découvre un versant obscur, une part animale:
il y a au cœur de son histoire un terrible secret.
 
Mon avis:
La couverture:
Très belle, pas de problème là-dessus. Pourtant, j'imaginais Blonde plus belle encore.
 
Le livre:
J'ai BEAUCOUP de choses à dire sur ce livre, donc désolée si ça va un peu dans tous les sens. Je vais essayer d'ordonner ça le plus possible.
 
La première chose qui m'a très intéressée, bien que "habituel" dans les réécritures de conte (et pourtant, je n'en ai pas beaucoup lu), le mélange fantastique/historique, qui m'a toujours bien plu. De plus, et c'est toujours utile, ça permet d'apprendre tout en se divertissant, et c'est vraiment pas mal !
 
Dès le début, j'ai été particulièrement attachée aux personnages. Pour dire: même Bérénice de Beaulieu, l'ennemie jurée de Blonde m'a plu, alors que c'est une sacrée peste ! Et ça a continué tout le long du livre: Gaspard, le tailleur de pierre, est très prévenant; son maître aussi; et toutes les autres personnes qu'elle rencontre. J'ai eu juste un peu plus de mal avec les sœurs, que je trouvais vraiment très froides sauf une dont je ne me rappelle plus le nom, même après qu'elles deviennent plus "gentilles".
 
Tout commence une nuit où l'on toque à la fenêtre de Blonde, et qu'un homme lui remet un classeur. Rien que l'entrée en matière, j'aime. Or, dans ce classeur, se trouve l'histoire de Gabrielle de Valrémy, et de son mari Charles de Valrémy. Ou, plutôt que son histoire: l'enquête qui fut faite lors de sa première puis de sa deuxième disparition. J'ai a-do-ré  lire son histoire, et découvrir en même temps que Blonde certains... éléments. D'ailleurs, je suis contente, il y en avait un que j'avais compris avant qu'on n'ait l'explication ^^
 
À partir de là, Blonde part en quête de vérités, et tout s'accélère: une traque commence, remplie de multiples péripéties, d'événements haletants, et, justement: de vérités.
Un livre où l'on veut toujours savoir plus, que l'on veut lire jusqu'au bout, puisque jusqu'à la fin, on tremble et l'on respire en même temps que le temps passe.
 
 
Mais tout ça, ça marche aussi grâce à une superbe écriture ! Qui, de plus, est assez "d'époque", lorsqu'il s'agit de documents papiers (journaux, revues, journaux intimes, etc.). Rien que pour ça, je recommande !
Pour ceux qui se diraient peut-être: "moui... bah, c'est un conte, quoi, c'est juste retranscrit dans un événement historique" je dis: faux ! C'est un conte, certes, mais beaucoup plus sombre, et aussi (désolée pour tous les "vrais" contes, que j'aime pourtant beaucoup aussi) plus intéressant !
D'autant plus qu'ici, on parle aussi (ça tient dans deux ou trois phrases) de la vraie écriture de conte ! Qui aurait été influencée par cette histoire justement ! Et je trouve ça, très intelligent !
 
Mon avis final:
Une histoire à couper le souffle, dans un rythme endiablé, avec des personnages attachants, merveilleusement (et j'insiste sur le merveilleusement) bien écrit.
Pour ceux qui aime les contes, mais qui trouve ça généralement un peu trop rose, ce livre ne fait pas partit de cette catégorie ! Il est beaucoup plus sombre, beaucoup plus... énergique !
Pour plus de détails, lisez l'avis complet ci-dessus ^^
Un bon coup de cœur pour moi !
 


vendredi 29 août 2014

La couleur de la haine

La couleur de la haine,
de Malorie Blackman
Éditions Milan Macadam
390 pages

Description:
Dans ce tome, Sephy porte l'enfant de Callum: Callie Rose. Elle va devoir apprendre à vivre avec ce petit bout d'être en elle, sans se laisser submergée par la douleur que lui a procurée la perte de Callum... ce qui n'est pas nécessairement facile, d'autant qu'elle se juge coupable.
Et elle n'est pas la seule ! Jude veut venger son frère, coûte que coûte. Et il fera tout pour y arriver, tout, tant que ça a rapport à la famille de Sephy.

Mon avis:
Le livre:
Ce que, vous finirez par le comprendre, j'aime particulièrement dans un monde/univers, c'est quand il y a des unes de presse, par exemple, disséminées un peu partout dans le livres. Ça rend beaucoup plus vrai. Et... c'est le cas ici ! On a à faire à des journaux sur des actes de Milice de Libération, sur des faits qui se passent dans le livre aussi... Un très bon point, donc ! ^^
En "bonus", il y a aussi, en chaque début de nouvelle partie, les significations d'une couleur précise, clin-d'oeil au titre du livre. Par exemple, au noir est associé la mort, le désespoir; au bleu la tristesse... Vous voyez le genre. Bien que l'idée de base soit sympa, les adjectifs tournent finalement assez en rond, et ce, pour presque toutes les couleurs. Je veux dire qu'un synonyme de "colère" voire "colère" même, se retrouvera pour les couleurs (par exemple) rouge, orange, jaune et vert !
Donc intéressant... mais finalement mal distingué. Ou alors c'est fait exprès pour que l'on voit que la colère, la tristesse, le deuil est partout... Mouai.

Comme dans le tome précédent, on partage les pensées de plusieurs personnages. Ici, les principaux sont: Sephy, évidemment, mais aussi Jude.
Et disons que ça a le mérite de perturber.
On sait toutes et tous à quel point Jude est cruel, et le fait de partager ses pensées ne va pas changer cela du tout au tout. Néanmoins, on peut lui trouver aussi une certaine faiblesse, et, même, derrière toute cette haine... de l'humanité ! Oui, vous avez bien lu ! Il reste cruel, pas de doute là-dessus, mais paraît aussi plus... normal ?

Lorsque l'on partage les pensées de Jude, nous avons aussi à faire régulièrement à des passages brutaux, violents, choquants, perturbants, etc. etc. vous pouvez prendre tous les synonymes. Ils sont très bien écrits et très bien intégrés dans le texte, je les ai même bien aimé (même si ce n'est pas véritablement le bon mot), seulement: il faut un moment pour assimiler la chose et pouvoir continuer. Même si le premier tome était déconseillé aux plus jeunes, celui-là l'est aussi, mais pour les un peu moins jeune encore !

Pour finir, je vais parler de la fin, sans vous spoiler ! Rien de particulier à dire, juste qu'elle est du même genre que celle du premier tome: toujours aussi horrible et surprenant ! Pourtant, elle ne m'a pas fait pleurer, même pas une seule larme.
En y repensant, je n'ai absolument pas pleuré de tout le livre, alors que les larmes m'étaient venues plusieurs fois dans "Entre Chiens et Loups".

Mon avis final:
Encore un très bon livre, auquel j'ai préféré le premier tome (rien ne peut égaler Entre chiens et loups).
Encore une fois, j'ai aimé les personnages, l'action (quoi que beaucoup moins présente), et tout le côté "psychologique".
Déconseillé aux plus jeunes.

Avis film#6: Les gardiens de la galaxie



Les Gardiens de la galaxie
Produit par Kevin Feige
Et les studios Marvel Films, Marvel Entreprises et The Moving Picture Company
Réalisé par James Gunn
Pour une durée de 2h01min
Sortie en août 2014
Présentation:
L'histoire:
(Résumé tiré du site Allociné)
Peter Quill est un aventurier traqué par tous les chasseurs de primes pour avoir volé un mystérieux globe convoité par le puissant Ronan, dont les agissements menacent l’univers tout entier. Lorsqu’il découvre le véritable pouvoir de ce globe et la menace qui pèse sur la galaxie, il conclut une alliance fragile avec quatre aliens disparates : Rocket, un raton laveur fin tireur, Groot, un humanoïde semblable à un arbre, l’énigmatique et mortelle Gamora, et Drax le Destructeur, qui ne rêve que de vengeance. En les ralliant à sa cause, il les convainc de livrer un ultime combat aussi désespéré soit-il pour sauver ce qui peut encore l’être…
 
Genre:
Science-fiction; action
 
Les personnages:
Chris PrattPeter Quill, interprété par Chris Pratt. Le personnage principal, un peu imbu de lui-même au départ, et du genre "séducteur". Il aime le danger, et tout ce qui bouge.
Les Gardiens de la Galaxie : Affiche



Rocket, interprété par Sean Gunn. Un raton-laveur on ne peut plus étrange, et qui, derrière son apparence de guerrier cache un grand cœur.

Les Gardiens de la Galaxie : Affiche



Groot, interprété par Krystian Godlewski. Une sorte d'arbre, capable de marcher, cligner des yeux (car il en a !) mais incapable de parler. Ou plutôt si: il sait dire "Je m'appelle Groot !"... mais c'est tout.


Les Gardiens de la Galaxie : Affiche




Gamora. Jouée par Zoe Saldana. Peter Quill la rencontre alors qu'elle essaye de lui piquer le globe.
C'est un personnage qui ne se laisse pas faire.
Les Gardiens de la Galaxie : Affiche



Drax, joué par Dave Bautista. Il est obnubilé par sa vengeance, voulant à tous prix tuer Ronan, responsable de la mort de sa femme et de sa fille.
Les Gardiens de la Galaxie : Affiche Michael Rooker



Yondu Udonta. C'est lui qui a recueilli Peter sur Terre, alors que sa mère venait de mourir.
Les rapports qu'il entretient avec Peter sont particuliers.
Les Gardiens de la Galaxie : Affiche Lee Pace


Ronan, le grand méchant de l'histoire, qui souhaite récupérer le globe à des fins... diaboliques. Il est joué par Lee Pace.
 
Mon avis:
L'histoire:
Mis à part le fait que je n'ai pas du tout accroché au personnage principal, j'ai bien aimé les autres. Mes préférés étant Yondu, Rocket (bien que parfois un peu lourd) et, loin devant, Groot. C'est un personnage qui m'a touchée, sans que je ne puisse réellement l'expliquer. Il m'a fait sourire plusieurs fois, et ses yeux tout le temps "mouillés" lui donnaient un air triste et touchant. Et puis, il faut l'avouer qu'il a tout de même une bonne allure !
 
Pour le reste, et bien... Disons que le film n'a rien d'extraordinaire. L'histoire est assez convenue, mais il faut reconnaître que les acteurs jouent bien, que c'était bien filmé, et surtout... que les "déguisements" étaient superbes !
Je regrette tout de même le côté trop classique, mais ça reste un film agréable, devant lequel on ne s'ennuie pas vraiment, et plutôt joli visuellement.
 
Un autre bémol: j'ai trouvé qu'il est par certains côtés un peu trop enfantin... pour plus jeune, quoi. Ce qui, d'un autre côté, le rend tout publique, et donc plus accessible. Mais... je ne sais pas.
Enfin, les Star Wars peuvent être classés dans tout publique (la preuve étant que je les ai vus très tôt et que je n'ai jamais été traumatisée), et pourtant, il reste adaptée pour des plus grands.
Mais ce n'est que mon avis ! Mon père et mon grand frère ont bien aimé, alors pourquoi pas vous ?
 
Mon avis final:
Une histoire classique, mais néanmoins pas ennuyante.
Des personnages dans l'ensemble très sympas (Groot ! ♥), malgré le fait que je n'ai pas du tout (du tout du tout) accrochée à Peter... et des décors et des costumes magnifiques.
 
Dommage qu'il soit un peu enfantin (mais pas trop non plus), mais d'un autre côté, c'est bien que tous peuvent aller le voir, et qu'il reste familiale.
 
Donc: J'aime bien, mais...

jeudi 28 août 2014

Chroniques du monde émergé tomes 1+2+3


Chroniques du monde émergé intégrale (tome 1+2+3)
de Licia Troisi
Éditions Pocket Jeunesse
1200 pages, sachant que (à part) le 1er 495 pages, le 2ème 522 et le 3ème 631

Description du premier tome:
(Je ne vous mets que le résumé du premier tome pour éviter les spoiles !!) Nihal est une ado de 13 ans, un peu garçonne, qui adore manier l'épée, et surtout, faire semblant de se battre ave son groupe d'amis. Elle pense sans arrêt à l'aventure, et ce n'est pas son père, forgeron, qui va l'en dissuader.
Un jour, un jeune homme, Sennar, la défie en duel, mince, et sûrement pas avec une allure de guerrier. Seulement voilà: usant de magie, il désarçonne la jeune fille.
La voilà partie pour un enseignement de magie, censé l'aider à se venger, qui l'emmènera de plus en plus loin de son père, mais aussi de plus en plus près de Sennar, avec qui elle deviendra amie.
Et voilà que l'armée du Tyran arrive jusqu'à son village, déversant famin sur famin, qui ne servent qu'à tuer tout ce qu'ils trouvent sur leurs passages... y compris son père.
C'est décidé: Nihal deviendra la première femme guerrière ! Sa vie se résumera à la guerre, d'autant plus qu'elle s'est rendue compte que ses cheveux bleus, ses yeux violets et ses grandes oreilles n'étaient pas si anodins que cela, mais qu'ils cachaient un grand secret.

Mon avis:
La couverture:
Bon là, ça va être un peu dur, comme je ne suis en possession que de la couverture de l'intégrale, mais j'aime beaucoup le style, et aussi les couvertures des tomes séparément.

Les livres:
En dehors du fait que j'ai adoré l'univers, les personnages, et tout ce qui se passe, en plus de l'écriture (mais je ne vais pas trop m'appesantir sur ce sujet, vu qu'il n'y a rien à ajouter), j'ai aussi beaucoup aimé tous les "Plus", que l'on trouve régulièrement dans des livres de ce genre, c'est-à-dire, fantasy.
De quoi est-ce-que je parle ? Et bien des cartes, qui donnent toujours une réelle dimension à l'univers; des descriptifs très rapides (mais quand même) des personnages en fin de livre; et aussi, de textes "dans l'histoire" en chaque début de partie.
Je ne sais pas trop le nom à donner à ça, mais vous savez, des textes, des extraits de textes qui sont écrits par des personnages de l'histoire, ou alors des confréries, etc. en dehors du livre même... je veux dire qu'ils ne sont pas directement inclus dans l'histoire, mais que, dans le cas présent, on les retrouve régulièrement tout au long du livre, à chaque début de nouvelle partie. C'est clair ? Parfait ! ^^
Et, donc, l'idée, bien que répandue, reste géniale ! C'est comme si tout l'univers existait vraiment, et j'adore !

Vraiment tous les livres sont biens, aucun n'a de réelle faiblesse selon moi. Je parlais plus haut des personnages, et de l'aventure, et bien elle est à peu près équivalente dans chaque tome: c'est toujours aussi bien  ! J'ai une préférence pour le troisième tome, mais ça ne veut pas dire que je n'aime pas les autres. Le... deuxième je crois, est plus sur la psychologie de Nihal, et c'est très bien aussi !

Je pense que c'est une saga qui peut plaire au grand nombre, puisque, tout d'abord, c'est du fantasy, qu'il y a de l'action, un petit peu de psychologie, de la magie, de l'amour, de l'aventure... et que les années passent ! L'histoire commence alors que Nihal a treize ans, mais elle se retrouve vite à avoir 15 puis 17 ans !

Si j'avais deux points faibles à dire, et maintenant que j'y pense, je les ai "vraiment" ressentis: le premier étant qu'elle tombe trop vite amoureuse, et que l'amour qu'elle ressent est... bizarre (j'ai été un peu déçue par ce côté); le deuxième étant que, parfois, il faut bien l'avouer, elle a un caractère de cochon, mais alors, vraiment !
J'aime bien ce caractère de Nihal, mais il est parfois devenu trop important.

Mon avis final:
Une saga coup de cœur ! Bien entendu, il faut déjà aimer le genre, mais pour les amateurs de fantasy, c'est parfais !
J'ai absolument tout aimé, ça ne sert à rien de s'étendre sur le sujet, malgré tout de même deux petits reproches.
Je conseille vivement !

lundi 25 août 2014

Noire lagune


Noire Lagune,
de Charlotte Busquet
Éditions Gulf Stream
286 pages

4ème de couverture:
Venise, 1579. Dans les brumes de décembre, les cloches de San Zanipolo chassent les âmes en peine. A l'aube du carnaval, la cité des Doges s'éveille sur des cris : tordu dans une affreuse posture, une salive noirâtre aux commissures des lèvres, le corps sans vie d'un imprimeur est découvert derrière un étal de marché. Ce n'est que le premier cadavre aux lèvres noircies, la peste est de retour en ville ! Peste... ou complot ? Seule Flora, une jeune courtisane, entrevoit la vérité. Mais qui la croira ? Veronica Franco, sa tutrice ? Galeazzo Foscarini, qu'elle aime sans espoir de retour ? Les jours passent, le fantôme de Dandolo, le doge sanguinaire, revient semer le trouble dans les esprits. Le mal se répand, apportant son lot de violences et d'injustices pour un cortège macabre. Et tandis que les Vénitiens, terrifiés, cherchent des boucs émissaires, les vrais coupables poursuivent leur oeuvre de mort. Risquant sa vie, Flora ne pourra compter que sur son sang-froid pour noyer dans les eaux sombres de la lagune les malédictions de Venise...

Mon avis:
La couverture:
Ab-so-lu-ment ma-gni-fi-que !! C'est ce qui m'a attirée le regard en premier, tellement elle est... sublime !! Vraiment, rien à redire !

Le livre:
Pour être honnête, j'ai mis pas mal de temps à rentrer dedans. Je trouvais ça lent (et ça le reste finalement tout du long, mais je m'y suis faite, et je trouve même que cela a un certains charme) car trop descriptif. On s'attarde beaucoup sur les lieux, les personnages, et j'avais l'impression d'avoir devant moi l'écrit d'un film, si vous voyez ce que je veux dire. D'ailleurs, je trouve qu'il ferait très bien en film, et s'il sort un jour au cinéma, je fonce !!
Ce qui m'a empêché de bien rentrer dedans, c'est qu'il y a beaucoup de personnages, et qu'il me fallait à chaque fois un petit temps pour les reconnaître. Surtout lorsqu'il s'agissait de personnages secondaires.
Et, dernier rempart à une totale immersion, et là, c'est pour moi un vrai problème (car pour les autres, on finit plutôt bien à s'y habituer), c'est l'abondance de mots spécifiques, de dates, de lieux, qui nous poussait à nous reporter à la fin du livre pour tout bien comprendre. Et, vraiment, ça coupe dans la lecture. Surtout que je n'arrivais parfois pas à les trouver dans les explications de fin de livres...

Ça amène à un autre point, que j'ai bien aimé: les cartes+ les explications de lieux, de dates, d'événements, etc. Alors certes, comme je le dis plus haut, c'est dommage de devoir s'y référencer à tout bout de champ pour faute de compréhension. Mais, si on fait comme moi, c'est à dire continuer à lire même sans comprendre deux ou trois mots, et que l'on ne les lit qu'à la fin, on apprend véritablement pas mal de choses... intéressantes !

J'ai oublié de parler de la date, et du lieu, qui sont deux choses qui me plaisent beaucoup, allez savoir pourquoi. Venise a toujours été pour moi une ville magique, la date et la manière de vivre de cette époque est attirante (à lire, mais pas forcément à vivre), et le sujet de la peste est bien choisi. Tout cela réunit donne une certaine ambiance, assez sombre, que j'ai énormément aimé ! Rajouter à cela un complot, des intrigues, de l'amour (mais pas trop niais), et le mélange est ravissant ! Je me suis beaucoup plu dans cet univers, dans ce livre.

Mon avis final:
Malgré une difficulté d' "adaptation", où j'ai eu du mal à rentrer dans le livre, faute à une écriture très descriptive (donc lente) à la manière d'un film, et d'un perpétuel besoin de se reporter à la fin pour avoir la définition d'un mot, ou l'explication de l'identité d'un personnages, je suis finalement entrée dedans, et... J'ai adoré !
Le livre est assez spécial, et je comprendrais que tout le monde n'aime pas, mais pour moi, la magie a opérée, bien qu'un peu en retard (j'étais partie pour avoir une grosse déception). Les personnages (même s'ils sont trop ? nombreux) m'ont plu, la date et le lieu sont magiques, magnifiques, et le sujet de la peste (déjà grave) lié à quelque chose d'autres qui l'est tout autant, c'est-à-dire un terrible complot, m'a... transportée !
Et au final, tout simplement...

C'est lundi, que lisez-vous ? 25/08/2014 SPÉCIAL VACANCES !!



Ce rendez-vous a été initialement créé par Mallou.
Le récapitulatif se fait chez Galleane.

Nous y répondons à trois questions, mais attention, aujourd'hui, ça regroupe toutes mes lectures entre le 21 juillet et aujourd'hui (soit plus d'un mois):

Qu'ai-je lu ce dernier mois ?


 Ce dernier mois, j'ai lu... Attention, 13 livres (l'intégrale est composée de trois livres):


XXL, de Julia Bell. Je n'avais pas été spécialement fane, le personnage principal n'étant pas trop attachant.
Je suis une légende, de Richard Matheson. Un bon gros coup de coeur, j'ai adoré, et je le recommande à tout le monde !
Noire Lagune, La couleur de la haine, Le choix d'aimer, dont les critiques vont bientôt arriver (il n'y en aura pas du magazine de Je Bouquine par contre).
Toujours pendant les vacances, Forgotten, de Cat Patrick que j'ai bien aimé, sans que cela soit un coup de cœur non plus.
Chroniques du monde émergé, de Licia Troisi, l'intégrale. Un coup de cœur ici aussi. La critique va bientôt arriver aussi !
Neverwhere, de Neil Gaiman, que j'ai bien aimé, mais... sans plus.
Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre, de Ruta Sepetys. Un énorme coup de cœur ! Mais en même temps, il ne pouvait pas en être autrement ! ^^
Love Letters to the dead, de Ava Dellaira. C'est un bon livre, mais je m'attendais à autre chose, et du coup, j'ai été un peu déçue. Une magnifique écriture, mais un manque de poésie dans l'histoire.
Revanche, de Cat Clarke. J'ai beaucoup aimé, mais encore une fois, je regrette les gros mots et les scènes un peu vulgaire par moment.


Couverture : La Vie, la Mort, l'Amour




Que suis-je en train de lire?

En ce moment, je lis:

 "Animale" de Victor Dixen. J'en attendais moins de ce livre, et c'est donc une agréable lecture. C'est très bien écrit, et l'histoire nous tient en haleine. C'est partit pour être un coup de cœur !



Que vais-je lire ensuite?

Ensuite je compte lire:

"Instinct tome 1" de Vincent Villeminot.


 
Bonnes lectures à vous,
 
À très vite,
Coccinelle

samedi 23 août 2014

Revanche


Revanche,
de Cat Clarke
Collection R des Éditions Robert Laffon
491 pages

4ème de couverture:
La vie est injuste
Jem Halliday est amoureuse de Kai, son meilleur ami, qui est gay.
Pas vraiment l'idéel, mais Jem s'est faite à l'idée.
La vie est cruelle
Une vidéo de Kai en compagnie d'un garçon a été postée sur internet.
Il ne l'a pas supporté et s'est suicidé.
Sa vie ne sera que vengeance
Quoi qu'il lui en coûte, Jem a décidé de découvrir qui sont les responsables et de les faire payer, un à un, jusqu'au dernier...
Mon avis:
La couverture:
Vous allez vous moquer de moi, mais je viens seulement de me rendre compte de ce qui se passait réellement... Bref ! Je l'aime bien, mais ce n'est vraiment pas une couverture coup de cœur.
Le livre:
Évidemment, j'ai beaucoup aimé les personnages. Noah, le frère de Jem, est très attachant, très gentil. Kai est super sympa aussi, et je l'ai trouvé assez drôle. Louise, par contre, sa sœur... comment dire... je ne l'ai pas DU TOUT aimé. Mais comme c'est en partit fait exprès, ça passe.
Pour continuer dans les personnages, j'ai aussi bien aimé tout le reste de la famille de Kai (particulièrement sa mère, qui m'a fait penser à une gamine surexcitée ^^) et aussi, contrairement à Jem, et contrairement à ce que je pensais au début... J'ai adoré le Groupe Populaire. Je les imaginais beaucoup plus "amoureux d'eux-mêmes", mais ils ne sont finalement pas pire que certaines personnes que je connais, et qui, eux, ne sont pas populaires. Bref...
Ils étaient globalement drôles, et qu'ils se soutiennent comme ça, même s'ils n'arrêtent pas de se lancer des piques, m'a semblé très humain.
Ah ! Et quelque chose que j'ai beaucoup apprécié dès le début, c'est que Jem reste amie avec Kai, même si elle vient d'apprendre qu'il est gay. Et ça, c'est vraiment chouette. Ce n'est vraiment pas une réaction que l'on croise tous les jours. D'ailleurs, on voit bien la réaction des autres lorsqu'ils l'apprennent.
Pour finir avec les bons côtés: j'attendais avec impatience, avec Jem, l'ouverture des lettres. Je voulais s'avoir ce que Kai allait bien pouvoir raconter, et quels nouveaux défis il lui lancerait.
Par contre, même si l'idée est bonne, et qu'il fait son possible pour qu'elle puisse continuer à vivre sa vie sans lui, je l'ai trouvé un peu égoïste de faire ça. Enfin je ne sais pas, mais justement, lui donner des lettres à ouvrir à partir d'une certaine date, même si ça la force à vivre un mois de plus, l'empêche de se détacher de lui. Je veux dire, sans les lettres, elle aurait peut-être (je dis bien peut-être) fini par "l'oublier" même si ce n'est pas possible. Mais elle aurait arrêté d'avoir son souvenir à chaque fois, qui lui donnait envie de le venger. Je ne sais pas si c'est compréhensible...
Quelque chose, qui m'a personnellement dérangée, c'est tous les gros mots, et toutes ces scènes un peu... vous voyez. Le livre n'en a, à mon avis, pas réellement besoin, et c'est dommage. Mais ça reste un point "pas trop grave" on va dire, même s'il commence à en avoir beaucoup passé un moment.
Le dernier "truc" qui m'a un peu dérangée, c'est que Jem s'oublie complètement dans sa quête de vengeance. J'ai parfois eu l'impression qu'elle arrivait à se retrouver, à redevenir elle-même (oui, car même si elle change, ça devient son nouveau elle-même finalement... J'ai l'impression de parler n'importe comment :'(), elle rechangeait directement après. Et puis, en plus, elle fait ça pour Kai, alors qu'il lui demande justement de ne pas le faire.
Ah oui, et j'ai oublié de dire: je ne m'attendais pas du tout à la fin. Je savais que Cat Clarke faisait toujours des fins de fou, mais sans jamais avoir lu de ses livres. Maintenant que c'est fait, je peux dire que non, ce n'est pas quelque chose dit comme ça, elle fait vraiment de ces fins !!
Mon avis final:
Les personnages sont quasiment tous attachants, même le Groupe Populaire. Il y a aussi pas mal d'humour dans le livre, même si le sujet principal est plutôt grave.
J'ai aimé le fait que Jem reste fidèle envers Kai (quand elle apprend qu'il est gay, et plus tard, après sa mort) mais j'ai trouvé qu'elle l'était peut-être trop justement. Au point de s'oublier. Et ça, c'était un peu dommage je trouve.
L'idée des lettres qu'elle doit ouvrir au fur et à mesure est vraiment sympa, et j'ai aimé les lire en même temps que Jem, découvrir les nouveaux défis qu'il lui lance, les nouvelles blagues de mauvais goût qu'il laisse échapper. Qu'elles soient raturées par endroit la rend plus "réelle".
Quelque chose qui m'a moins plu, par contre, c'est tous les gros mots et les scènes... osées. Le livre n'en avait pas besoin à mon avis.
Et pour finir: la fin est... époustouflante !!


vendredi 22 août 2014

Forgotten


Forgotten
de Cat Patrick
Éditions La Martinière, Collection Fiction J.
296 pages

4ème de couverture:
Passé. Présent. Futur.
Et si tout était lié ?
 
Pour Lili Lane, chaque jour est une nouvelle vie.
Tous les matins, elle se réveille sans souvenirs de la veille -mais avec des visions de l'avenir...
Grâce à sa mère et à sa meilleurs amie, elle réussit, tant bien que mal, à dissimuler sa différence. Mais lorsque le séduisant Luke entre dans sa vie, le destin de Lili bascule.
Qui voudrait oublier un garçon pareil ?
Pour changer son avenir, Lili va devoir affronter son passé et résoudre le mystère de sa mémoire défaillante...
 
Entre Thriller psychologique et histoire d'amour, Forgotten est un roman haletant et bouleversant.
 
Mon avis:
La couverture:
Elle est assez simple, mais pourtant, j'accroche bien. Sur la photo elle paraît beaucoup plus sombre qu'elle n'est en vrai. Et je ne sais pas si vous verrez ce que je vais dire, mais la couverture est toute douce !
 
Le livre:
Le principe de base m'a tout de suite fait accrocher à l'histoire. Je trouvais ça original, et c'est un principe que j'aime beaucoup. Alors forcément, ça m'a plu ! ^^
 
Comment ça marche ? Et bien chaque nuit Lili perd ses souvenirs de la veille. Elle recommence une journée sans se souvenir de rien. Et c'est pour remédier à ce problème, qu'elle écrit chaque soir avant de se coucher, un petit récapitulatif de sa journée: les habits qu'elle a porté, les disputes qu'elle a eu, les découvertes qu'elle a faites, etc.
Et cette idée est juste top ! Ça lui donne une certaine fragilité, mais aussi une sorte de pouvoir. Je l'enviais sérieusement de pouvoir vivre avec un tel handicape.
 
Mais, heureusement pour elle, elle arrive à vivre avec le futur aussi, ce qui lui facilite la tâche. Comment ça ? En fait, le principe est assez simple. Disons tout d'abord qu'elle a des visions du futur. Plus précisément, elle voit la vie future, que ce soit la sienne ou non, qu'elle soit lointaine, ou non. Ce qui fait que l'on apprend parfois certains événements qui vont arriver à des personnes qu'elle croise (encore quelque chose d'assez génial à mon avis).
Et, du coup, dans ses visions, elle se voit le lendemain, ouvrir son casier (ce qui lui permet de savoir où il est tous les jours), se rendre dans une salle de classe, etc.
Ce qui, avouons-le, m'a, de nouveau, bien plu !
 
Du coup, elle vit carrément avec le futur. Je crois que ça pourrais donner ce genre de métaphore si l'on cherchait une signification cachée derrière tout ça: vivez avec le futur, sans être emprisonné du passé.
 
Du côté des personnages, je les trouve vraiment très attachants. Vraiment.
Par contre, j'ai quelque chose à reprocher à la relation que Lili a avec Luke. Leur histoire d'amour est très mignonne, mais, justement, un peu trop plan-plan. Beaucoup trop simple à mon goût. Heureusement que l'"handicape" de Lili met un peu de piments là-dedans.
Et ce que je peux reprocher à leur histoire, aussi, c'est qu'elle est beaucoup trop mise en avant, faisant passer au premier plan l'intrigue principale (dont je ne vous dévoilerai rien, pour ne pas spoiler).
 
Au milieu de tout ça, il y a tout de même quelque chose qui m'a permis de survivre à tout cet amour ! ^^
En effet, au fil des pages, une histoire plus sinistre et plus sombre s'installe, et, ça aussi, c'est une bonne idée.
 
Mon avis final:
Des personnages attachants, de superbes idées du côté de la mémoire de Lili, et de comment elle arrive à vivre avec ça.
Une histoire "principale" très intéressante, mais malheureusement, une histoire d'amour pour laquelle je n'ai pas tant accrochée que ça.
Tout ça réuni, et bien ça donne ça:



Week-end à 1000 #1

 

 Bonjour à toutes et à tous !
 
Et voilà, je me suis décidée à participer, pour la première fois, au... Week-End à 1000 !!
Pour savoir dans l'exactitude près comment ça se passe, c'est par !
Il s'agit de la 7ème édition (et oui, j'arrive tard dans la course ^^).
 
Bon alors, juste pour expliquer le principe:
Le but est de lire 1000 pages (mais ce n'est pas grave si l'on lit plus ou moins, hein, on va pas être punis non plus) entre le Vendredi 22 août (donc aujourd'hui) 19 heure jusqu'au Dimanche 24 août minuit !
 
Étant donné que c'est la toute première fois que je participe, je ne vais pas chercher à faire réellement 1000 pages lues, car avouons-le, c'est quand même pas mal !
Non, mon challenge personnel est d'atteindre les 500 pages au moins, 700 environ et je saute de joie !
 
Qu'Est-ce-que j'ai sélectionné ? Tout simplement les derniers livres empruntés à la bibliothèque, c'est-à-dire:
 
 
 
 
La fin de Revanche, de Cat Clarke. J'ai lu 213 pages (soit 43 %), et il m'en reste 278. Je vais essayer de me retenir de lire avant ce soir ! ^^
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Et "Animale" de Victor Dixes. Donc 437 pages de plus à lire.
 
 
 
 
 
 
 
Je sais, je sais, 278+437 n'est pas égal à 1000, mais "seulement" à 715, mais qu'est-ce-que j'avais dit à propos de mon challenge personnel ?
Pour une première fois, je trouve que ça ne sert à rien de choisir trop de livres alors que je sais que je ne pourrai pas lire autant (surtout que samedi soir c'est Fort Boyard :-)).
 
En bas de cet article, je rajouterai mes avancées, mais de manière assez minimale, puisque ce n'est pas sûr du tout que j'ai accès autant que je le voudrai à l'ordinateur.
 
Bon challenge à vous, si vous y participé !

Vendredi 22/08/2014

19:08 Oui oui, je sais, j'ai déjà perdu 8 minutes, mais c'est que j'avais une chronique à poster, moi !
Enfin bref, maintenant que je l'ai posté, je vais pouvoir m'y mettre. C'est pratique, les livres sont déjà installés, donc je ne suis pas si en retard que ça, finalement (10 minutes, ça va encore). Mais je pers du temps, là ! Il est déjà 19:10 ! Attention, 3...2...1... Go ! Et hop ! C'est partit, je continue Revanche, là où je m'étais arrêtée ! ^^

20:50 Arrêt pour manger. J'en suis à la page 306 (ce qui fait que j'ai lu 93 pages depuis le début).

22h33 Reprise, après avoir mangé (forcément) et avoir regardé un instant le Best Of du Plus Grand Cabaret Du Monde.

23h40 STOOOP ! J'arrête de lire, et... je me couche ! J'en suis à 367 pages (+61).
Ce qui fait 154 pages lues depuis le début... Pas mal ! Par contre, je trouve qu'à partir d'un moment, il y a trop de scènes un peu... enfin voilà quoi. Cat Clarke aurait très bien pu s'en passer, car ça gâche un peu le truc. Dommage !

Samedi 23/08/2014

8h45 Réveil. Et, donc, c'est repartit pour le challenge !
Ah, et je viens de me rappeler que je n'étais pas là de tout dimanche, ce qui rend la tâche un peu plus difficile...

9h11 Je vais petit-déjeuner (car, oui, je ne l'avais pas encore fait), et j'en profite pour me préparer... enfin normal, quoi. Page 390, soit +23.

9h56 Après deux/trois autre trucs à faire, me revoilà, pour continuer le challenge !! ^^

11h54 J'ai fini Revanche, de Cat Clarke ! La critique va bientôt arriver !
J'en suis donc à la page 491, soit +101 pages !!
Au total, ça fait 278 pages lues ! J'avance !
Et au passage, je m'accorde une pause, aussi. ^^ 

13h21 Après 1h30 de pause, je décide de commencer Animale !! Par contre, comme je n'ai pas encore mangé, il va bien falloir le faire un jour, et plus tôt ce sera, mieux se sera, donc il y a des chances pour que je recommence à lire, mais pour peu de temps :-)


13h56 Qu'est-ce-que je disais ? Bon, et bien, nouvelle pause pour pouvoir manger !

17h25 Reprise de la lecture.

19h40 Nouvelle pause ! J'en suis à la page 119 (+94).

22h51 Après avoir regardé Fort Boyard, je reprends la lecture !!

00h00 Ce coup-ci j'arrête pour la journée, je suis trop crevée ! J'en suis à la page 167 de Animale (+48 pages). C'est vraiment trop bien ! ^^

Dimanche 24/08/2014

9h12 Réveil+reprise de la lecture. Décidément, j'accroche bien à Animale.

10h15 J'arrête, il va falloir que je parte pour la journée. J'en suis à la page 220 (+73 pages).
Et au total, devinez combien ça fait de pages ? 498 !! On peut donc dire que mon challenge est relevé !

Bonne journée !!

jeudi 21 août 2014

Tag: Ma vie en gifs


Je remercie tout d'abord très chaleureusement, Tamara, du blog Helheim L'Abîme des ensorcelés pour m'avoir taguée. Quand j'ai vu ça, je me suis dis: qu'est-ce-que je vais bien pouvoir répondre ? Il faut dire que j'aime les gifs, mais que je n'en utilise que TRES rarement.
J'ai accepté le défi, et voilà ce que ça donne:
 
Ah oui, zut, j'ai oublié d'expliquer le principe...
° On nomme la personne qui nous a taguée
° On associe un gif à chaque mot proposé par la personne en question
° On choisit 5 mots à notre tour
° On tague 5 personnes


Collection:
 Tout simplement parce-que j'aime les livres. Je ne les collectionne pas de manière "physique" dans ma bibliothèque, mais je collectionne les aventures que je lis, les univers que je découvre, les personnages auxquels je m'identifie, que j'apprécie.
 
 
Rencontre:
J'aurais pu choisir ce gif pour le "fantastique" un peu plus bas, mais finalement je le préfère ici. Rencontre, car celle que j'ai faite avec Harry Potter est quand même magnifique, mais aussi car dans le gif, Harry reçoit une lettre l'invitant à Poudlard, et pour moi, la rentrée des classes égale nouvelles rencontres (d'ailleurs elle approche à grands pas... bouhouhou)
 
Secret:
Secret... culinaire ! Car j'adore faire à manger et manger aussi, tout simplement. Je trouve que certains cuisiniers font des choses vraiment merveilleuses, maniant avec agilité les saveurs et les textures (certains plats de Masterchef m'ont donnée l'eau à la bouche), et j'aimerais bien accéder à ces secrets. ^^
Et quoi de mieux de Rémi, de Ratatouille, pour nous les expliquer ^^
 
Fantastique:
Car Noël, c'est fantastique, c'est magique. Et dans le cas ici présent, c'est aussi tout mignon :-)
 
Amour:
 Car je trouve que l'amour passe aussi par le rire et de petites touches d'attention. Qu'il peut être très beau simplement.
Petit clin d'œil aussi à cette série, Lost, que j'aime particulièrement.
 
Mes 5 mots:
Rentrée
Vacances
Rire
Liberté
Fierté (j'ai conscience que celui-ci n'est pas forcément facile)
 
Je tague: