samedi 24 janvier 2015

Rêves en noir

Couverture Rêves en noir
Rêves en noir,
de Jo Witek
Collection Junior des Éditions Actes Sud Catégorie Thriller
269 pages
 
4ème de couverture:
"La deuxième nuit, la lumière apparut. Elle se tut. La troisième, les couleurs. Elle s'inquiéta en silence. La quatrième, les contrastes. Elle se mit à espérer. Au petit matin de la cinquième nuit, Jill retrouva le sourire. Elle voyait en dormant. Pour la première fois depuis des année d'obscurité totale, elle distinguait des images, des couleurs et même la lumière du jour. C'était inouï, inespéré, troublant."
 
Jill, une jeune aveugle en révolte contre son handicap, est soudain en proie à d'étranges visions nocturnes. Un jour, elle croise un des personnages de ses nuits: elle décide de suivre son instinct et la piste dangereuse du mystérieux Louis. Un voyage dans le monde des rêves mené au rythme d'un thriller.
 
Mon avis:
Le livre:
C'est tout d'abord le fait que l'héroïne soit une aveugle, avec des amis malvoyants qui m'avait attirée. J'ai toujours porté beaucoup d'intérêt et été beaucoup touchée par ce handicap. Je ne peux m'empêcher d'être admirative devant ces gens-là pour qui la vie n'a pas toujours été toute rose mais qui continuent quand même à se battre et à vivre le plus normalement possible. J'avais donc bien envie de lire un livre sur ce sujet.
 
On voit dans ce roman qu'être aveugle ne signifie pas ne pas être normal justement, puisqu'ils savent rire, se déplacer et se raisonner ! Je pense que c'est important de bien le préciser car oui, ce n'est pas parce-que l'on a un handicap que l'on est forcément idiot !!
On sent que l'auteur s'est documenté car on apprend beaucoup sur la manière dont ils se déplacent, leur différents codes, les repères qu'ils ont dans un lieu, comment ils apprennent à se maquiller, à manger et à s'habiller (en effet, comment savoir à quoi ressemble ce que l'on porte ?).
 
Les moments dans la famille sont tout particuliers pour moi puisqu'ils donnent une vraie idée de la vie d'un(e) aveugle, et les rapports qu'ils ont avec leurs familles. Isadora, sa sœur, ma tout de suite plu. Elle traite sa grande sœur comme une personne normale, et est tout à fait attachante lorsqu'elle l'aide à se repérer dans un endroit.
 
Ses amis sont eux aussi très importants à mon avis, justement car ils prouvent, comme je le dis plus haut, qu'un problème de vue n'engendre pas un manque d'humour par exemple. Ce sont une bande d'amis presque comme les autres, avec peut-être des liens encore plus forts que dans d'autres groupes.
 
Dans les personnages, il y a aussi l'inspecteur et le garçon de ses rêves, qui sont deux personnages qui m'ont fait danser d'un pied sur l'autre, mais qui se sont au final révélés bien sympas.
 
Jill, elle, est une jeune fille de seize ans qui se cherche et qui n'assume pas complètement son handicap. Elle fait tout pour paraître normale aux yeux des autres et utilise sa canne blanche le moins possible, essaie de se débrouiller seule le plus souvent possible pour se déplacer. Lors du livre, elle accepte petit à petit ce handicap et prend beaucoup d'assurance. C'est un personnage carrément borné mais auprès duquel on a plaisir à avancer.
 
L'histoire en elle-même est sympathique, et cet aspect un peu surnaturel qu'elle fasse des rêves prémonitoires (et ce, en couleurs !) est assez fantastique. Seulement, ce n'est pas un vrai thriller pour moi, car à aucun moment je ne me suis inquiétée pour les personnages, et je trouve l'ensemble assez mou (même si c'est bien raconté ce n'est pas le problème). J'ai en effet l'impression qu'il ne se passe pas tant de choses que ça, et que les rêves en couleurs ne sont pas vraiment expliqués, dans le sens où l'intrigue est trop minime selon moi pour justifier un tel élément. Je ne peux pas vous en dévoiler plus, donc veuillez m'excuser pour ces phrases un peu globales, mais en gros c'est ça: je trouve l'intrigue pas très impressionnante...
 
Le livre final:
J'ai beaucoup aimé les personnages et le fait qu'ils soient déficients visuels, surtout que Jo Witek s'est bien documenté sur le sujet. Le livre est bien écrit, et l'histoire est bien trouvée, mais elle n'est pas assez "incroyable" du côté de l'enquête pour justifier les rêves en couleurs de Jill... J'ai un peu de mal à exprimer ce que je veux dire, désolée...
 

3 commentaires:

  1. Une auteure que j'ai bien envie de découvrir... mais peut-être pas avec ce livre-ci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, ça s'écrit "auteure" avec un e ? J'hésite toujours à en mettre un ou pas ^^
      Le livre rentre vraiment dans la tête d'une aveugle et l'histoire est sympa, c'est juste que l'intrigue n'est pas assez importante pour justifier ses rêves en couleurs selon moi... Mais peut-être que tu aimerais ?
      J'avais bien envie de la découvrir aussi ^^

      Supprimer
    2. Perso, je l'écris toujours comme ça pour une femme ^^

      Supprimer