vendredi 20 mars 2015

Long John Silver (BD)


Couverture Long John Silver, tome 1 : Lady Vivian HastingsCouverture Long John Silver, tome 2 : NeptuneCouverture Long John Silver, tome 3 : Le labyrinthe d'émeraudeCouverture Long John Silver, tome 4 : Guyanacapac
Long John Silver (BD)
de Xavier Dorison et Matthieu Lauffray
Éditions Dargaud
Respectivement 58, 49, 54 et 60 pages

Mon résumé:
L'histoire est ici centrée sur John Silver après L'île au trésor. Mais attention, ce n'est pas forcément une suite ! L'histoire se passe après, mais pas immédiatement après, et elle n'a aucun lien à part les personnages avec L'île au trésor.
Voici l'histoire:
Lady Vivian Hastings vit seule. Son mari est parti depuis longtemps déjà avec son navire chercher l'or de Guyanacapac (une ville proche de l'El Dorado dans le concept, si vous préférez). Apparemment, il y parvient puisque revient Moc, un indien de là-bas, afin de conduire un navire guidé par le capitaine Hastings.
Mais Lady Vivian Hastings souhaite la mort de son mari. Avec l'aide du docteur Livesey, elle contacte donc Long John Silver qui sera chargé de cette tache en échange de l'or de Guyanacapac.

Mon avis:
Je m'excuse tout d'abord pour mon résumé assez fouillis...
Les dessins, les couvertures:
Les dessins sont vraiment très beaux. On comprend bien les situations, et les expressions des visages des personnages. À noté que les contours sont noirs, ce qui ne plaît pas forcément à tout le monde, mais qui personnellement ne me dérange pas.
Les couvertures sont, elles, absolument splendides. Elles donnent envie de se plonger dans l'histoire, ça, c'est sur !
En plus elles ont toutes un "thème de couleur": la première dans les tons gris/noirs, la deuxième dans les bleus, la troisième dans le vert d'eau, et la dernière dans le orange/jaune.

La BD:
La première chose que j'ai aimé est, je crois, le fait que l'on retrouve des personnages de L'île Au Trésor, tels que le docteur Livesey et Long John Silver (j'aurais été très étonnée si ce dernier n'était présent dans aucun des tomes d'ailleurs). Mais même ceux qui n'apparaissent pas ne sont pas "morts" non plus. On retrouve ainsi le nom de Flint et de Jim dans les conversations.
Les auteurs ont bien réussi à mettre les BDs dans l'univers de L'Île Au Trésor.

L'ensemble est plus sombre et sérieux que le livre original, ce qui ne me dérange absolument pas, mais que je devais souligner. Au contraire, je crois que ça me plaît bien !
Et à côté de cela, il y a également plus de rythme que l’œuvre originale que j'avais trouvé parfois un peu lente.

On y trouve également pas mal d'actions, d'aventure, de suspens, et certains moments sont assez inquiétants. Un joli patchwork qui permet de passer un bon moment sans s'ennuyer !

Mais la saga devient vraiment intéressante à partir du troisième tome, en partit car les situations des deux tomes précédents peuvent parfois (je dis bien parfois) faire un peu trop penser au livre à mon goût.

De plus, c'est à ce moment-là que les personnages de Long John Silver et de Moc prennent vraiment leurs importances, même s'ils étaient déjà bien présents avant. Long John Silver se dévoile en effet tout aussi brutal qu'auparavant, tout aussi bougon, mais on se rend compte qu'il peut aimer et montrer de la gentillesse.
Je l'aimait déjà beaucoup dans le livre, mais je crois que je le préfère là, bien que son visage ne soit pas assez charismatique à mon avis.

Mon avis au final:
De très jolis dessins qui portent magnifiquement une histoire pleine de rebondissements, d'actions, de mystères et de trahisons... et bien rythmée !
Encore une histoire de pirates, donc forcément, j'aime ! Ou plutôt non, j'adore !


4 commentaires:

  1. Pas forcément le genre de BD vers lequel je me penche d'habitude, mais bon, on ne sait jamais ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, des fois on se surprend à aller vers quelque chose que l'on a pas forcément l'habitude de lire ^^

      Supprimer
  2. Une BD qui a l'air sympa, surtout que je ne lis pas trop de livres/BD avec des pirates ;)

    RépondreSupprimer