jeudi 25 juin 2015

Quatre filles et quatre garçons

 Couverture Quatre filles et quatre garçons 
Quatre filles et quatre garçons,
de Florence Hinckel
Éditions Talents Hauts
570 pages

4ème de couverture:
Il a fallut trouver un ordre de passage. Allongés sur la plage, une de celles du milieu de la corniche, à se dorer au soleil, on a réfléchi. On avait étendu nos serviettes colorées en cercle, nos pieds au centre.
- Faut le jouer à la courte paille ! a lancé Corentin.
Résultat des courses: c'est moi qui ai tiré la plus petite. Voilà pourquoi je commence.
Dans l'ordre, suivront Benoît, Sarah, Dorian, Justine, Medhi, Clotilde, puis Corentin.
- C'est drôle, quand même, a constaté Sarah, ça fait une fille, un garçon, une fille, un garçon...
Je trouvais que c'était bon signe. Signe que notre projet de journal à huit mains avait reçu la bénédiction du hasard.
Deux heures plus tard, le bus s'est arrêté devant nous. J'ai regardé le gros 15 inscrit sur l'écran lumineux qui surmontait le pare-brise de l'autobus.
Je me suis aperçue que c'était dans cette direction que nous allions tous les huit. Vers nos quinze ans.

Mon avis:
La couverture:
Elle est... splendide ! Elle fait carrément penser à l'été, ça c'est clair et net et du coup pour la période où je l'ai lu, c'est parfait !

Le livre:
Ce livre, c'est... whaou ! Ça a commencé de manière assez étrange pour être honnête. Je n'étais même pas sûre de complètement aimer mais par la suite, j'ai été totalement transporté !

L'écriture est fluide, légère et j'ai aimé qu'elle nous prenne autant à parti, puisque c'est ce que font ces huit auteurs: ils nous parlent vraiment, à nous. Les phrases sont pleines de douceur, mais partagent des sujets plus ou moins sérieux. Et on en a des sujets à aborder avec huit personnages aussi véridiques que l'on a envie de mieux connaître et qui nous ressemblent ! Des sujets qui s'adressent à tout le monde, et dans lesquels chaque lecteur peut trouver sa place.
Ainsi, à leurs côtés, on les suit découvrir l'amour, les filles et les garçons mais plus généralement: la vie ! Ils apprennent tous quelque chose qui les rend plus forts par la suite, ce qui m'a beaucoup plu, et c'est toujours avec un petit pincement au coeur que l'on quitte un(e) de ces ami(e)s pour en suivre un autre.
Leur amitié évolue aussi pas mal entre le début et la fin, passant de hésitante et timide à forte. Toujours plus forte. Des liens au départ insoupçonnés se créent tandis que chacun se cherche. Mais au fond, on sent surtout la peur d'être séparés et la volonté de partager quelque chose d'inoubliable tous ensemble. Et pour le coup, j'aurais tendance à dire que c'est gagné. C'est le genre d'amitié profonde et indestructible que l'on aimerait tous vivre. Et parfois, je me sentais comme cette jeune fille, ce "coquelicot" de la ligne 15, à les observer de loin en souhaitant les rejoindre.

Le seul bémol que je pourrais dire, je crois, c'est que l'amour a une place énorme qui empiète parfois un peu trop sur le reste, comme si c'était la principale préoccupation des jeunes.

Pour parle un peu mieux des personnages, voilà un petit topo, en essayant de ne pas spoiler, mais évidemment, si vous ne voulez vraiment rien savoir il vaut mieux ne pas trop lire les lignes qui vont suivre.

Joséphine, la première à se confier, écrit dans un journal sur les doutes que l'on peut avoir en grandissant, comme celui de ne pas être vraiment quelqu'un, d'être décalé, ce qui fait que l'on n'ose pas se montrer tout à fait tel que l'on est vraiment. En plus les garçons sont des crétins mais ils la font quand même rire et du coup elle ne sais plus vraiment où elle en est. Elle a parfois des problèmes de communication avec ses parents, en passant subitement de la joie à la colère, et ça m'a tellement fait penser à du vécu que j'en ai ris. On sent que Florence Hinckel sait de quoi elle parle.
Joséphine est marrante, rêveuse, et est en quelque sorte le pilier central du groupe.
C'est peut-être pour cela que je me suis sentie aussi proche d'elle.

Benoît, lui, préfère enregistrer sa voix, ce qui permet d'avoir "en direct" des enregistrements de ces amis ou de sa famille qu'il a effectué. Il se sent moche, sans intérêt et a peur de décevoir ses parents, surtout que ceux-ci sont professeurs dans le même collège que lui. D'ailleurs, son père attend beaucoup de lui... trop sûrement.
Benoît est un grand timide qui ne parle pas beaucoup et qui préfère être seul. Par contre, sa manière de se comporter m'a énervé plus d'une fois, mais puisqu'il a fallu qu'il passe par là pour apprendre comment se comporter... à la limite, on peut accepter...

Sarah illustre beaucoup ses textes de photos d'elle et de dessins. D'ailleurs, vous aurez remarquer que chacun a sa manière de présenter les choses et c'est sympa de ne pas avoir un texte toujours agencé de la même façon. Elle est préoccupée par sa beauté, par le manque d'argent de ses parents et par ses résultats scolaires.
En fait, malgré la dénonciation de la publicité et de l'image fausse qu'elle renvoie, je l'ai trouvé très superficielle et égoïste... Voir tête-à-claques ! Elle devenait exactement le genre de personne qu'elle ne voulait pas être au départ... Elle est, je crois, après Corentin, le personnage que j'ai le moins aimé, même si elle s'arrange beaucoup par la suite.

Avec Dorian, on s'attache plus aux effets de groupe et à l'oppression. Il a un bond fond, mais c'est vrai que c'est plus dans les autres parties qu'on le ressent, car sinon il paraît plus trouble-fête qu'autre chose.

Chez Justine, j'ai aimé sa double personnalité: la Justine de dehors et la Justine du dedans, beaucoup plus relaxée. Son papa travaille dans une entreprise de bonbons et sa mère écrit des livres. Quand quelque chose se passe dans sa vie, elle l'associe immédiatement à ce que vit l'héroïne des bouquins de sa mère, ce qui l'aide d'une certaine manière à faire sa crise d'adolescence pour quitter son apparence de petite fille trop gentille pour devenir elle-même.

Mehdi, lui, a décidé de tenir un blog. Il est très mystérieux, et avant de lire ses écrits à lui, c'est le garçon dont on sait le moins de choses, qui est le moins citer. J'avais donc, évidement, très envie de le comprendre. Et finalement, c'est mon personnage préféré ! Il arrive à se dévoiler grâce à un personnage qui arrive en cours de route, Solène. Sous son écriture poétique, c'est celui qui parle le mieux d'amour, avec plein de douceur.

Clotilde, elle, parle à sa mère décédée qu'elle n'a presque pas connu. Elle est une fille qui a besoin de se révolter devant toutes les injustices du monde. Encore une fois, on ne savait pas grand-chose d'elle, mais j'ai pris énormément de plaisir à la connaître un peu mieux.

Et pour finir, Corentin, le garçon le plus détestable dans les 7 autres parties, mais qui, ici, n'est pas si méchant que cela. On sent qu'il est aussi paumé que les autres en fin de compte et qu'il ne se donne qu'une image. Et rentrer dans un groupe va peut-être l'aider à apprendre qui il est.

Mon avis final:
J'ai adoré découvrir tous ces personnages, tous différents les uns des autres. Les parties prennent vraiment en ampleur au fur et à mesure des pages, et même si je ne savais pas tellement où me placer au début de ma lecture, j'ai été conquise ! On se laisse bercer par cette bande d'amis qui ne veulent surtout pas être séparés et qui font tout pour rester ensemble.
En plus de cela, les thèmes abordés, généralement sérieux, peuvent toucher tout le monde et c'est bien qu'ils soient amené avec légèreté.

Un beau "J'adore !", proche du coup de cœur !


J'ai lu ce livre en partenariat avec Gabriel et les éditions Talents Hauts, que je remercie du fond du cœur !

14 commentaires:

  1. Hooo... J'ai hâte de découvrir cette lecture alors ! :) Ils me l'ont aussi envoyé, et je dois bientôt recevoir cette lecture, normalement^^
    J'espère qu'elle me plaira autant qu'à toi *-*

    RépondreSupprimer
  2. Ça donne envie tout ça :D Je l'ai mis dans ma PAL de vacances ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah génial ! C'est vrai qu'il est parfait pour l'été :)

      Supprimer
  3. Je suis d'accord, la couverture est sublime *-* Ta chronique m'a donné envie de le lire (pas que je n'avais pas envie avant... Je ne le connaissais juste pas :P )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiiii *-*
      T'inquiètes, je ne connaissais pas spécialement non plus ^^

      Supprimer
  4. Eh bien ! Ta chronique donne très envie de découvrir ce livre ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :)
      Je sais que tu es un peu plus vieille que moi, mais si les histoires d'ado ne te dérangent pas, fonce ! ^^

      Supprimer
  5. Ta chronique me donne envie de découvrir ce livre :)

    RépondreSupprimer
  6. Je vais le lire prochainement, tu donnes envie, c'est cool!

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour cette découverte, je crois que je vais me laisser tenter :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah mais de rien, c'est le but :D
      Désolée d'allonger ta liste de livres à lire ^^

      Supprimer