Mes dernières chroniques

http://laviscoccinelle.blogspot.fr/2017/01/harry-potter-et-lenfant-maudit-theatre.htmlCouverture Sauveur et fils, tome 2Couverture La Passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiverCouverture Minuit ! : 12 histoires d'amour à Noël

lundi 31 août 2015

C'est lundi, que lisez-vous ?... 31/08/2015


Ce rendez-vous a été initialement créé par Mallou.
Le récapitulatif se fait chez Galleane.

Nous y répondons à trois questions:

Qu'ai-je lu cette semaine ?

Cette semaine, j'ai lu:

"Quelqu'un qu'on aime" de Séverine Vidal, un coup de cœur !

Couverture Quelqu'un qu'on aime
 


Que suis-je en train de lire ?

En ce moment, je lis:

Ou plutôt relis, Mathieu Hidalf tome 1: "Le premier défi de Mathieu Hidalf", de Christophe Mauri. Je n'avais plus rien à lire, j'ai donc pris un roman de ma bibliothèque, déjà lu mais moyennement aimé la première fois. En fait, ça ne pouvait pas être pire que ma première impression il y a quelques années, et j'avais raison ! Pour l'instant, j'aime plutôt bien !


Que vais-je lire ensuite ?

Ensuite, je compte lire:

"De rêves et d'eau" de Louyuling Ice et Heiba, un album pour enfant terriblement mignon !

Couverture De rêves et d'eau

Bonne semaine à vous, et bonnes lectures !

À très vite,
Coccinelle

dimanche 30 août 2015

Uglies tome 4: "Extras"

Couverture Uglies, tome 4 : Extras
 Uglies tome 4: "Extras"
de Scott Westerfeld
Editions Pocket Jeunesse
431 pages

4ème de couverture:
Pour faire face aux pénuries de matières premières, une nouvelle hiérarchie se met en place dans les Villes : le rang facial. Désormais, il faut être célèbre pour obtenir des avantages !
Grâce à Tally, les humains ont retrouvé leur liberté de penser, les villes connaissent un nouvel essor et les découvertes technologiques fleurissent. Parallèlement, les ressources commencent à manquer et une nouvelle hiérarchie se met en place : le rang facial. Désormais, il faut être célèbre pour obtenir des avantages. Le meilleur moyen d’y parvenir consiste à « claquer » un ragot croustillant sur son site personnel. Aya Fuse, une Ugly de quinze ans, décide donc de filmer les Rusées, des filles délurées qui cherchent bizarrement à rester anonymes. Au cours de son reportage sauvage, Aya fait une découverte tellement inquiétante qu’une fois « claquées », ses images la propulsent non seulement au rang de vedette mais provoquent en plus une véritable crise…

Mon avis:
Le livre:
Après avoir moyennement apprécié le tome 3 "Specials" de la saga, j'avais, comment dire, un peu peur de ce que j'allais penser de celui-ci... D'autant plus que ce dernier tome est celui que j'avais, de base, le moins aimé des 4.
Il n'a finalement pas été aussi horrible que je le redoutais, mais il faut avouer que je n'ai pas été friande non plus.

On se retrouve cette fois-ci plusieurs années après Specials, au Japon, où là aussi les répercussions des actes de Shay, Tally et David se font sentir. Les gens, devenus libres d'esprit, se sont mis à faire toutes sortes d'opérations afin de trouver les apparences et les styles qui leur permettront de se sentir les plus libres possibles. La frontière entre Pretties et Uglies a donc plus ou moins disparue, surtout que tous peuvent devenir célèbres. La célébrité est en effet devenu le but ultime de cette nouvelle société, qui pour cela est capable de tout, comme se faire suivre en permanence par des aérocams, sortes de caméras volantes afin d'être constamment filmée et pouvoir à tout moment "claquer" un sujet sur la toile (ça ne vous rappelle rien ? Moi, si) quitte à falsifier la vérité ou user de l'image de quelqu'un de manière illégale (contre son autorisation en gros).

Bien qu'ils soient à présent libres de leurs pensées, je n'ai pas trouvés que les citoyens aient plus changé que cela le monde qui existait déjà, ce que je regrette un peu.

Aya est peut-être celle qui croit le plus à la célébrité et qui veut le plus l'atteindre. Mais peut-être que rencontrer les Rusées, ce groupe de filles qui ne recherchent que les sensations fortes et l'anonymat, lui permettra de voir les choses différemment.
Peut-être que je vois un peu le mal partout, mais je trouve que le fond ressemble encore beaucoup aux tomes précédents. Heureusement que lors de ses excursions avec elles, elle tombe sur quelque-chose, à la limite de la science-fiction... qui pourrait bien faire paniquer la planète entière. Toute l'enquête m'a plu, nettement moins les moments "nous sommes des célébrités, nous sommes géniaux". Et comme une bonne partie tourne autours de ça et que l'autre est plutôt vide, c'est très ennuyant.

Mon avis final:
Extras est donc moins intéressant, moins grandiose que les autres. 

Mes acquisitions... 30/08/2015


Quarante-cinquième "Mes acquisitions", voici...

Mes acquisitions du 30 août 2015 !

Salut à toutes et à tous !

J'ai reçu ces derniers temps quelques petites surprises par la poste.
Et comme ça commence à devenir assez important, il est temps que je vous les présente.
 
Je voulais tout d'abord vous informer d'un partenariat avec les éditions École des Loisirs, qui m'a très gentiment contactée. Je suis vraiment heureuse !
Je vous le rappelle que ce ne sera pas parce-que j'ai lu un livre ou une BD grâce à eux que mon avis sera forcément faux, que je l'embellirai, etc. Je resterai toujours honnête !
J'ai donc reçu il y a peu deux BDs, tout d'abord le tome 2 de "Le château des étoiles" d'Alex Alice qui sort le 16 septembre, et dont les planches, entièrement réalisées à l'aquarelle sont absolument magnifiques; et "Aliénor Mandragore" de Séverine Gauthier (qui a entre autre travaillé sur "coeur de pierre") et Thomas Labourot qui sort, elle le 02 septembre ! J'ai lu les cinq premières pages de cette dernière, et il a l'air d'y avoir pas mal d'humour !
 
Couverture Le château des étoiles, tome 2 : 1869 : La Conquête de l'espaceCouverture Aliénor Mandragore

Et puis, reçu des éditions Talents Hauts hier, s'est rajouté à ma PAL l'album "Loin de Léo" de Andrea Maturana et Francisco Javier Olea, déjà commencé, et déjà finis. Je vous en parlerai plus dans mon avis, mais c'est loin d'être un album niais, au contraire ! Il sortira le 10 septembre 2015. Et puis, surprise, il y avait également un autre livre, pour ado cette fois-ci, "Mauvais fils" de Raphaële Frier. Je ne l'avais pas demandé à la base mais puisque je l'ai eu quand même, je le lirai probablement, seulement je ne sais pas quand. Il est sorti le 27 août !

Couverture Loin de LéoCouverture Mauvais fils

Que de belles acquisitions, merci aux deux maisons d'édition ! ☼
Bonnes lectures à vous !

À très vite,
Coccinelle

samedi 29 août 2015

Uglies tome 3: "Specials"

Couverture Uglies, tome 3 : Specials
 Uglies tome 3: "Specials,
de Scott Westerfeld
Editions Pocket Jeunesse
381 pages  

4ème de couverture:
La jeune Tally, seize ans, est enfin devenue une Specials. Mais dans ce nouveau monde glacial et sans humanité, l'absence de Zane se fait cruelle. Doit-elle donc écouter sa petite voix qui lui fait regretter ou remplir sa mission ?

Mon avis:
Le livre:
Vous avez pu voir mes avis sur les deux premiers tomes de cette saga, saga qui, je vous le rappelle, comptait parmi l'une de mes préférées il y a quelques années. C'est en relisant ce tome-ci que mon avis a diminué. "Uglies" et "Pretties" étaient déjà nettement inférieurs au souvenir que j'en gardais, mais celui-là est tombé dans un énoorme gouffre !

Tally subit une nouvelle transformation, qui inclue une nouvelle personnalité et une nouvelle manière de voir le monde, à la fois plus claire mais aussi plus froide... glaciale. Ces pouvoirs surnaturaux lui enlèvent tout ce qui faisait d'elle un être humain. Elle est maintenant cruelle, et effrayante. Plus grand-chose ne permettent de s'attacher à elle, à part à la limite ses quelques doutes et son amour pour Zane...

Et puis surtout, il y a de grandes incohérences: elle est loin d'être intelligente; ses aptitudes physiques, bien que renforcées, ne lui permettent pas de gagner face à des "Uglies". Elle paraît même empotée ! En bref, rien ne faisait d'elle quelqu'un de spécial, en dehors de sa haine des autres.
Autant lorsque l'on était du côté des Pretties, on se sentait Pretty, autant là... rien du tout.
À part pour expliquer la manière dont se comportent les Specials, ce tome n'apporte rien de particulier. Surtout que l'on se tient finalement assez éloigné des "vrais" Spécials: on assiste très peu à des missions d'intervention, on ne se retrouve à aucun moment dans le QG des Specials, etc.

Nous avons encore une fois droit à quelques accusations sur notre mode de vie ou comment l'on voudrait nous faire vivre, et encore une fois une opposition entre la Tally de maintenant et celle qu'elle est vraiment au fond d'elle, ce qui permet de jouer avec les sentiments du lecteur, du style: "Oh non, c'est trop injuste !".
Malheureusement, les outils utilisés et le schéma narratif sont grosso modo les mêmes dans ce tome-ci que dans les deux précédents... Et je vous assure que ça commence à bien faire !

Ah oui, et la manière dont tout le monde devient gentil est un peu (beaucoup) trop facile,
comme avec (Spoiler !) Shay qui devient d'un coup la meilleure amie de Tally alors qu'elle la haïssait l'instant d'avant... (Fin Spoiler).

Pareil avec la fin, que j'ai bien aimé, mais où tout est rapide et trop facile ! Malgré cela, c'est une fin tout à fait convenable qui aurait pu finir pour de vrai la saga.

Mon avis final:
Et voilà, après deux tomes que j'avais bien aimé à nouveau, je viens (enfin il y a plusieurs semaines) d'être déçue sur ce troisième dont je gardais pourtant d'excellents souvenirs.
Je n'ai plus du tout réussi à m'attacher au personnage principal, que je n'ai, en plus, pas trouvé plus spéciale que cela; j'aurais voulu assister d'un peu plus près à l'organisation des Specials, ce qui n'est jamais arrivé; mais surtout: l'histoire est en gros la même que dans les deux tomes précédents ! 
Moi je dis: il y a arnaque dans l'air !

vendredi 28 août 2015

Uglies tome 2 : "Pretties"

 Couverture Uglies, tome 2 : Pretties
 Uglies tome 2: "Pretties",
de Scott Westerfeld
 Editions Pocket Jeunesse
392 pages

4ème de couverture:
Tally est enfin devenue une sublime Pretty. Elle a de grands yeux pailletés, un visage et un corps parfaits ; tout le monde l'apprécie, et son petit copain est craquant. Ses rêves les plus fous sont devenus réalités. Mais au cœur de cette vie de fête, de luxe high-tech et de liberté, perce un sentiment de malaise : quelque chose ne va pas, quelque chose d'important. Un jour, Tally reçoit un message, écrit de sa propre main lorsqu'elle était Ugly... A mesure qu'elle le lit, les souvenirs reviennent : sous la beauté parfaite et le bonheur absolu des Pretties se cache une effroyable vérité. Désormais pour Tally un choix cruel s'impose: oublier à tout prix cette vérité ou fuir la cité pour sauver sa peau.

Mon avis:
Le livre:
Dans ce deuxième tome de la saga Uglies, on retrouve Tally en... Pretty, comme l'indique le titre. Mais voilà, quand on est une Pretty, certains souvenirs peuvent avoir été effacés et certains traits de notre personnalité supprimés.
Voir en quelque sorte l'autre coté du décors, du coté des têtes vides, permet de bien se rendre compte de ce que cela fait de ne penser qu'à s'amuser, et des dégâts que l'on subit.

Maintenant que Tally connaît les secrets dissimulés derrière l'Opération, elle devient moins agaçante que dans le premier tome, autant dire plus sympathique.
Sa recherche constante de l'intensité (sa manière à elle de redevenir elle-même) la rend plus humaine et son amour pour Zane augmente cette sensation.

En parlant amour, j'ai eu peur pendant un instant que les relations amoureuses deviennent barbantes et tournent au triangle amoureux. Heureusement que l'auteur a réussi à s'en défaire rapidement de manière logique.

L'ambiance, à la fois plus légère et plus inquiétante que dans "Uglies", avec Shay qui "pète un plomb", souligne en quelques sortes l'horreur de la ville mais également l'horreur dans laquelle l'humanité pourrait plonger si on la rendait libre à nouveau.

Le livre n'apporte pas spécialement de thèmes de plus que dans "Uglies", mais ceux-ci sont toujours présents.
L'intelligence nouvelle dans ce tome est l'histoire par moment retranscrite en conte, ce qui permet de mieux saisir la morale.
À part ça, il n'y a rien de vraiment nouveau, et c'est dommage. La grande originalité, l'un de mes passages préférés, est le moment (Spoiler: dans la ville d'Andrew).

Mon avis final:
Un livre que j'ai apprécié, pour la facilité avec laquelle on peut le lire, pour ses personnages qui deviennent plus agréables dans ce tome-ci, pour l'ambiance.