vendredi 28 août 2015

Uglies tome 2 : "Pretties"

 Couverture Uglies, tome 2 : Pretties
 Uglies tome 2: "Pretties",
de Scott Westerfeld
 Editions Pocket Jeunesse
392 pages

4ème de couverture:
Tally est enfin devenue une sublime Pretty. Elle a de grands yeux pailletés, un visage et un corps parfaits ; tout le monde l'apprécie, et son petit copain est craquant. Ses rêves les plus fous sont devenus réalités. Mais au cœur de cette vie de fête, de luxe high-tech et de liberté, perce un sentiment de malaise : quelque chose ne va pas, quelque chose d'important. Un jour, Tally reçoit un message, écrit de sa propre main lorsqu'elle était Ugly... A mesure qu'elle le lit, les souvenirs reviennent : sous la beauté parfaite et le bonheur absolu des Pretties se cache une effroyable vérité. Désormais pour Tally un choix cruel s'impose: oublier à tout prix cette vérité ou fuir la cité pour sauver sa peau.

Mon avis:
Le livre:
Dans ce deuxième tome de la saga Uglies, on retrouve Tally en... Pretty, comme l'indique le titre. Mais voilà, quand on est une Pretty, certains souvenirs peuvent avoir été effacés et certains traits de notre personnalité supprimés.
Voir en quelque sorte l'autre coté du décors, du coté des têtes vides, permet de bien se rendre compte de ce que cela fait de ne penser qu'à s'amuser, et des dégâts que l'on subit.

Maintenant que Tally connaît les secrets dissimulés derrière l'Opération, elle devient moins agaçante que dans le premier tome, autant dire plus sympathique.
Sa recherche constante de l'intensité (sa manière à elle de redevenir elle-même) la rend plus humaine et son amour pour Zane augmente cette sensation.

En parlant amour, j'ai eu peur pendant un instant que les relations amoureuses deviennent barbantes et tournent au triangle amoureux. Heureusement que l'auteur a réussi à s'en défaire rapidement de manière logique.

L'ambiance, à la fois plus légère et plus inquiétante que dans "Uglies", avec Shay qui "pète un plomb", souligne en quelques sortes l'horreur de la ville mais également l'horreur dans laquelle l'humanité pourrait plonger si on la rendait libre à nouveau.

Le livre n'apporte pas spécialement de thèmes de plus que dans "Uglies", mais ceux-ci sont toujours présents.
L'intelligence nouvelle dans ce tome est l'histoire par moment retranscrite en conte, ce qui permet de mieux saisir la morale.
À part ça, il n'y a rien de vraiment nouveau, et c'est dommage. La grande originalité, l'un de mes passages préférés, est le moment (Spoiler: dans la ville d'Andrew).

Mon avis final:
Un livre que j'ai apprécié, pour la facilité avec laquelle on peut le lire, pour ses personnages qui deviennent plus agréables dans ce tome-ci, pour l'ambiance.

4 commentaires:

  1. J'avais commencé le début de ce livre, mais j'avais abandonné parce que Tally me saoulait trop. Déjà que je n'avais pas spécialement aimé le tome 1... ^^' Finalement, je ne compte pas poursuivre cette saga, même si tu as aimé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus j'ai avancé dans les tomes moins j'ai aimé, pourtant ça avait été une saga coup de cœur il y a quelques années ^^'

      Supprimer
  2. J'avais tellement aimé cette saga... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, c'est juste dommage que j'ai moins aimé cette fois-ci ^^'

      Supprimer