mardi 8 septembre 2015

Mon papi peuplier (Album)

Couverture Mon papi peuplier
"Mon papi peuplier"
d'Adèle Tariel et Jérôme Peyrat
Éditions Talents Hauts
32 pages
Sortie 3 septembre 2015
 
4ème de couverture:
Mon papi pouvait passer des heures à les regarder sans bouger, ses peupliers. Il les avait plantés au bord du fleuve, pour qu'ils se sentent bien, les pieds près de l'eau. Il me racontait leur vie. Au crépuscule, il les cherchait du regard par la fenêtre. Je le rejoignais pour les compter.
 
Le temps passait, les peupliers grandissaient mais mon papi, lui, rapetissait.
 
Mon avis:
L'album/les illustrations:
Aaah, Mon Papi Peuplier. Que dire sur cet album au format plus grand que large mais tellement pratique; aux planches lumineuses; aux pages épaisses ?
Et bien cela, justement: toute l'histoire est d'une poésie incroyable, dans les mots, les rimes, et même le découpage des "cases" qui racontent eux aussi leur histoire.
Si vous voulez avoir une idée de l'écriture, il vous suffit de lire la 4ème de couverture, que vous pouvez trouver ci-dessus, et de savoir que les métaphores et les images sont nombreuses et toutes plus mignonnes les unes que les autres, sans pour autant tomber dans le niais.
D'autant que certaines phrases peuvent être lues et comprises à différentes niveaux. Pour vous dire, j'ai tellement aimé Mon papi peuplier que j'ai relu l'album. Et bien en le relisant, mon regard s'est arrêté sur certaines de ces phrases d'apparence "banale" qui vous dissimulent en fait autre chose. Et je vous assure que lorsque vous le saisissez, vous ne pouvez qu'avoir le souffle coupé.
 
À travers ces illustrations à la gouache, on sent le temps qui passe ainsi que le lien très profond qu'entretiennent le grand-père, sa fille et la nature; et même si elles ne sont pas les plus belles qui m'ont été données de voir, elles sont tellement dans le thème universel et intemporel qu'est l'amour que je les trouve au final magnifiques.
De plus, Jérôme Peyrat a réussi à nous faire sentir le vent dans les branches des peupliers et la pluie tomber: un vrai voyage auprès de la petite fille et de son aïeul.
 
Mon avis final:
Un très bel album, plein de poésie sur la nature, la famille, le deuil, et n'oublions pas l'amour.
À lire évidemment aux enfants, à partir de 5 ans, et à découvrir également pour les adultes qui ont encore une âme d'enfant.
 
 
Livre reçu et lu en partenariat avec les éditions Talents Hauts
(Mon avis est bien mon avis, on ne m'a pas demandé de dire du bien de cet album)

4 commentaires: