Mes dernières chroniques

http://laviscoccinelle.blogspot.fr/2017/01/harry-potter-et-lenfant-maudit-theatre.htmlCouverture Sauveur et fils, tome 2Couverture La Passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiverCouverture Minuit ! : 12 histoires d'amour à Noël

mercredi 31 août 2016

Bilan Mars/Avril/Mai/Juin/Juillet/Août


Bilan Mars/Avril/Mai/Juin/Juillet et Août 2016

Bonjour à toutes et à tous !
Et oui, c'est déjà la fin du mois d'août, et qui dit fin d'août, dit... oui, ça dit aussi fin du soleil et reprise des cours, mais ça dit aussi: heure du bilan !

Tous ces mois ont été les mois, du côté livres...

De 8 chroniques (avec 3 romans, autant de BD et 41 mangas lus) :

Tout d'abord, les...

Ensuite, ceux que...

 

 Pour bien continuer, ceux que...


(Aucun)

Et puis ceux pour lesquels j'ai ressenti une...

(Aucun)


Et pour mal terminer: ceux qui ont vraiment été une...

(Aucun)

Et les articles contenant plusieurs avis partagés (et donc inclassables):



 Du côté films...
Aucun...


J'ai aussi fait le tag suivant...
Aucun...

Et dans la catégorie "Autre"...
-Je vous donne mon avis sur une application de BD et histoires type romans du nom de Tapastic
-Je vous présente un jeu-vidéo sur portable très innovant s'adressant aux malvoyants, avec un écran noir et dont l'univers et l'histoire est crée uniquement avec des sons, A Blind Legend


Voilà pour ce Bilan, je vous souhaite à tous un très bon mois de Septembre !


À très vite,
Coccinelle

Mangas: King's Game, Doubt

Couverture King's Game, tome 1

J’ai eu l’occasion de lire le premier tome de King's Game de Nobuaki Kanazawa et Hitori Renda. Je comptais lire d’une manière ou d’une autre le roman adapté de cette saga, donc je suis contente de découvrir l’histoire. Évidemment, il est difficile de se faire une idée très précise sur la question avec un seul tome, d’autant plus que les mangas se lisent souvent vite et donc que l’on ressort assez rapidement de l’univers. J’ai quand même réussi à sentir une préquelle d’inquiétude chez les étudiants, et de montée en puissance. Il faudrait que je lise la suite pour me décider, mais j’ai trouvé cela assez enfantin et léger malgré le sujet. Bon, un des personnages est quand même traumatisé, mais je ne sais pas, je me m’attendais pas à ça. Ils ne semblent pas forcément si angoissés que cela, et réagissent bizarrement. Pour ceux qui ne savent peut-être pas le principe de l’histoire, un jeu du roi est lancé dans la classe du personnage principal. Les élèves reçoivent des gages par SMS anonymes qu'ils doivent exécuter sous peine d’être tués. L’idée me plaît bien, avec un principe de loup au milieu de brebis, et le premier tome a été une bonne lecture qui arrive pas trop mal à présenter quelques aspects de la société dans certains moments de crise (comme les coups bas plutôt que le soutien, etc.) même si tout n'est pas réaliste et que les ordres sont un peu ridicules.

Couverture Doubt, tome 1

Je me suis ensuite lancée dans Doubt, de Yoshiki Tonogai, une saga de quatre mangas dans lequel un groupe d'adolescent se retrouvent enfermés pour jouer à Rabbit Doubt grandeur nature. Le jeu est à la base un jeu sur portable dont le but est de survivre au loup. En effet, un des joueurs endosse le rôle de loup et doit éliminer tout le monde un peu à la manière du Loup-Garou De Thiercelieux. Sauf que là, ils meurent pour de vrai. Qui est celui qui les a amené ici ? Qui les tue les uns après les autres ? C'est ce qu'ils vont tenter de découvrir. Encore une fois j'aime beaucoup l'idée, mais j'en ressors assez déçue. Il faut lire les tomes à la suite pour vraiment rentrer dedans et apprécier les personnages. Par contre, ils sont un peu simples, ont de drôles de motivations et réagissent un peu violemment alors même qu'ils étaient normaux deux secondes plus tôt. L'avantage est que le rythme est rapide, que l'on ne s'ennuie pas. Le mangaka essaie de nous tromper en nous lançant sur différentes pistes de méchants, ce qui pourrait fonctionner... mais pas pour moi. J'ai trouvé dès le début qui était le responsable de tout cela, et la fin m'a donné raison... Du coup, je suis un peu déçue que la solution n'ait pas été si difficile que cela, d'autant plus qu'elle n'est pas satisfaisante et qu'elle laisse un arrière goût de déception. Au moins, elle est originale. En revanche, j'ai vraiment beaucoup aimé certains passages bien fichus qui peuvent donner quelques frissons. Je le conseille pour les plus jeunes qui auraient probablement plus de sensations.

À très vite,
Coccinelle

mardi 30 août 2016

Mangas: 20th Century Boy, Death Note

Pendant ma panne livresque, les seules lectures épargnées étaient les mangas. Moi qui n’en lit pas plus que cela en temps normal, je vais en avoir quelques uns à vous présenter. Pas tant que cela (« juste » quatre sagas en fait) mais il y a de quoi faire quelque chose d'assez long. Je vais donc couper l'article en deux et poster la suite demain.

Couverture 20th Century Boys, tome 01
Les premiers que j’ai lus sont 20th Century Boy, une saga de Naoki Urasawa. Vous avez peut-être déjà vu cet homme au visage recouvert de bandes sur lesquelles est dessinée une main avec un œil ? Et bien c’est dans cette saga que cela apparaît. L’histoire est prenante. On suit Kenji qui tente de retrouver sa sœur (qui lui a confié sa fille avant de disparaître) tout en tentant de déjouer une association/secte dont le but est de détruire le monde… et cela semble lié à son passé. Qui est donc le chef de cette secte que l’on connaît sous le nom de Ami ? Dans ces 24 tomes dramatiques (car oui, l’ambiance, bien que ponctuée de blagues, reste sombre et sérieuse), on trouve des personnages attachants, classes, du suspens, des interrogations, du rebondissement. Les tomes nous tiennent et je ne crois pas avoir eu un seul moment de flottement significatif pendant ma lecture. Le seul problème selon moi, et je trouve cela assez dérangeant de mon point de vue, c’est la fin qui part un peu dans tous les sens sans être bien tout expliquée. Du coup je me retrouve avec pas mal d’incompréhension et c’est dommage. Je comprends qu’il laisse le suspens jusqu’à la fin mais j'aurais aimé de vraies réponses, claires, pour que l’on comprenne tout. En dehors de ça, cette saga est excellente !

Couverture Death Note, tome 01
Je me suis ensuite plongée dans Death Note de Tsugumi Ohba et Takeshi Obata en 12 tomes. Pour le coup, je pense que vous êtes nombreux à en avoir entendu parler, et c’est plutôt une bonne nouvelle vu la grandeur de cette saga. Ici, c’est une histoire de meurtres, d’enquête, et pas mal de psychologie, ce qui rend le tout très intéressant. Light, un adolescent, se retrouve par hasard en possession d’un Death Note, un carnet qui permet de tuer n’importe qui dont le nom est écrit à l’intérieur. Combattant lui-même le crime avec son père policier, il décide de s'en servir pour punir tous les criminels du monde. Mais évidemment, la police japonaise ne laisse pas passer ça et se met en tête de l’attraper. Pour obtenir de meilleurs résultats, elle demande de l'aide à L, un homme dont personne ne connaît le visage mais qui a déjà fait ses preuves par le passé. S’en suit alors un combat entre ces deux personnages aussi charismatiques et intelligents l’un que l’autre, à coup de bluff, de déductions, de feintes. J’ai a-do-ré suivre le raisonnement des uns et des autres, les pièges mis en place, le double jeu de Light. On se prête au jeu en essayant de deviner leurs plans respectifs et l’on attend de voir comment ils arriveront à s’en sortir, jusqu’où ils sont prêts à aller. Leurs facultés hors du commun sont impressionnantes et c’est cela qui donne toute la saveur des événements. Malgré cela, j’ai ressenti un coup de mou durant un tome et demi (je crois que c’est plus ou moins cela) avant que le rythme ne se relance et nous donne à nouveau de belles péripéties et une fin à la hauteur de mes espérances. Ajoutez à cela des dessins absolument sublimes, des poses de personnages et des expressions parfaitement maîtrisées, et l’on a là l’un des meilleurs mangas qu’il m’ait été donné de lire !

A très vite,
Coccinelle

lundi 29 août 2016

A Blind Legend, un jeu pour malvoyants


Je ne sais pas si c'est le cas pour vous aussi, mais étant quelque peu amatrice de jeux vidéos, je me suis toujours demandé comment permettre aux aveugles et/ou malvoyants de jouer. Il me semblait impossible de leur faire faire des actions "complexes" comme se repéré dans un décor ou combattre un ennemi sans lui tourner le dos par inadvertance.

Vous vous souvenez peut-être du passage dans Nos Étoiles Contraires où Isaac joue à un jeu-vidéo sans image, en donnant des ordres à haute voix. Et bien le studio  français Dowino nous propose sa propre conception du jeu destiné aux malvoyants et à tout autre curieux désireux de vivre cette aventure particulière.

L'histoire est un peu simple, et c'est l'un des deux défauts principaux que je peux trouver à cette application (puisque A Blind Legend est disponible sur iOS et Android). Néanmoins, tout défaut peut être amélioré, et qui sait, des jeux beaucoup plus poussés de ce genre existeront peut-être dans quelques années.
En attendant, en incarnant un père de famille aveugle guidé par sa fille vers le lieu où est retenue sa femme, on nous permet de nous balader dans différents milieux, avec différentes ambiances.

Car en effet, l'ambiance est bien présente. Uniquement créée à l'aide de sons et de musiques, on entend parfaitement les enfants passés en riant dans nos écouteurs ou le cheval galopé. L'ambiance sonore est là. Les arbres de la forêt sont là. Tout semble tellement réel auditivement parlant qu'on est immédiatement charmé par l'univers. On sent aussi bien les distances que la direction dans laquelle est produit le son (dans notre dos, sur notre gauche, etc.) et je trouve cela vraiment bien fait. C'est d'ailleurs grâce à ce principe que l'on arrive à se diriger, en suivant le son de la voix de notre fille. Aucun repère sur l'écran noir de notre téléphone portable. Juste nos oreilles et les indications de Louise, notre fille. On apprécie évidemment les voix en français et la possibilité de choisir l'anglais pour les curieux anglophones.

Le gameplay est plutôt simple et instinctif: gardé le doigt appuyé tout en le faisant glissé vers l'avant pour faire avancer le personnage tout droit, relâcher pour le faire s'arrêter, glissé sur les côtés pour faire tourner le héros, mettre un coup sec vers l'avant ou sur les côtés pour taper, pincer l'écran pour se protéger avec son bouclier, etc. Tous les mouvements sont expliqués de toutes façons, donc pas de problème.

Par contre, même si les commandes sont simples, les phases de combat sont un peu trop complexes à mon goût, un peu trop présentes et répétitives. Il faut trouver le bon moment pour attaquer, le bon pour parer. Ça peut sembler simple, mais lorsque l'on n'a que le son pour nous guider et que les bruits de nos ennemis, censés nous indiquer s'ils sont sur le point de nous attaquer ou pas ne sont pas toujours très clairs, ou que les attaques se succèdent parfois un peu trop vite pour riposter ou tout simplement se protéger, ce n'est pas si facile. Et c'est là LE principal point négatif selon moi.

EN BREF: A Blind Legend est une bonne expérience, ne serait-ce que pour tester. Toutefois, il a quelques défauts qui peuvent un peu gâcher l'aventure. Personnellement, je n'ai pas fini l'histoire, et même si je compte aller jusqu'au bout, je pense avoir fait plus ou moins le tour des particularités du jeu (mais je ne me sentirai satisfaite qu'en connaissant la fin). Vous n'êtes donc pas obligés de jouer trente ans pour vous faire une idée sur la matière si seul le principe même de A Blind Legend vous intéresse, mais je vous avertis: on peut en devenir addict ;)
Un jeu original, s'ouvrant à un nouveau public, c'est toujours plaisant !

jeudi 25 août 2016

Envie de lire des BD sympas gratuitement tout en pratiquant son anglais ? J'ai découvert... Tapastic !

Bonjour petites Coccinelles !

Aujourd'hui, j'ai envie de vous faire découvrir un site internet (qui existe aussi en application) du nom de Tapastic !
(Cet article n'est absolument pas sponsorisé)

Mais qu'est-ce-que Tapastic ? Tapastic est une application (et un site, mais je ne vais parler que de l'application, que je connais mieux) qui propose de lire des BD ou romans gratuitement et légalement, que le dessinateur aura postées au préalable.
On y trouve beaucoup de BD humoristiques avec un gag par page, mais il en existe aussi de plus sérieuses, qui peuvent continuer sur plusieurs pages, et les histoires en prose peuvent être de plusieurs genres également.
Y sont disponibles les aventures du fameux Gamercat par exemple, ou encore de Sarah's Scribble.

L'application est accessible que l'on ait ou non un compte dessus.
Par contre, pour ajouter une série de BD ou un roman à sa bibliothèque (et ainsi être prévenu des nouveaux épisodes par exemple) ou recevoir les "Daily Snacks", c'est-à-dire des suggestions de lectures journalières, il faut se connecter. Je crois me souvenir que cela peut se faire avec un compte Facebook, Google et peut-être Twitter, mais je n'en suis pas sûre.
Le fonctionnement de l'application est vraiment très intuitif, je pense que vous n'aurez aucun mal à vous y retrouver.

Une dernière petite information tout de même: tout est écrit en anglais. Le niveau est relativement facile du côté des BD, par contre pour les romans je n'en ai aucune idée puisque je n'en ai pas encore lu...
Cela peut-être une manière d'améliorer son niveau de compréhension de la langue ;)


J'espère que ce petit article vous aura plu,

À très vite,
Coccinelle

mardi 23 août 2016

13 Devil Street (BD)

Couverture 13 Devil Street
"13 Devil Street"
de Benoît Vieillard
Éditions Filidalo
318 pages

Résumé: (tiré de Livraddict)
A Londres, en 1888, Jack the Ripper sévit et des meurtres se succèdent au 13 Devil Street : Peggy Freaks, la trapéziste, tombe dans les escaliers, Douglas Mac Crumble, l'ancien soldat, se noie dans sa baignoire et Edward Church, l'industriel fortuné, est retrouvé pendu dans le grenier...

Mon avis:
Les dessins/la mise en page:
Je crois que c'est LA particularité de la BD, son originalité, et c'est ce qui ma donné envie de la lire.

Les dessins en eux-mêmes sont très colorés et ont cet aspect "cartoon" assez... étrange au premier abord. Heureusement, on s'y habitue plutôt vite et on trouve en ces traits une certaine beauté.

Mais parlons plutôt du découpage. 13 Devil Street, loin d'un format classique, propose une lecture surprenante. Ainsi, une double page représentera l'immeuble en entier, avec ses différents appartements aux différents étages. Il peut ainsi y avoir plusieurs actions qui se déroulent en même temps.
Comme je ne suis pas certaine d'être très claire, je vais vous montrer une double page (car comme on dit, une image vaut mieux qu'un long discours).
C'est plus parlant, là, non ?
Enfin voilà, pour moi, c'est du jamais vu, et ça a été un plaisir de tenter cette "expérience" qui offre une vision globale sur les événements.

L'histoire:
Alors évidemment, comme l'histoire est dans un sens "ralentie" par cette manière de faire, les pages sont plus nombreuses (318 ce n'est pas rien) mais l'intrigue, bien présente, reste complète et l'on a droit à une vraie fin.

Mon avis final:
J'avoue avoir surtout apprécié cette BD par la particularité de sa présentation. L'histoire est sympathique également, mais je trouve que vers la fin elle part un peu en "n'importe quoi".
(Je suis désolée si la chronique n'est pas très détaillée, j'ai peut-être oublié certains éléments, mais il faut dire que j'ai lu cette BD il y a 3 mois ^^')

Mes acquisitions... 23/08/2016


Cinquante-huitième "Mes acquisitions", voici...

Mes acquisitions du 23 Août 2016 !

Bonjour !

Je sais, c'est triste, la fin des vacances approche... mais la lecture, elle, continue !
J'ai très peu de nouvelles acquisitions à vous présenter aujourd'hui, qui sont...

La Passe-Miroir tome 1: "Les fiancés de l'hiver" de Christelle Dabos. Vu depuis de temps j'en entends parler, je suis heureuse de l'avoir entre mes mains !

Couverture La Passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiver

Et Endgame tome 1: "L'appel" de James Frey et Nils Johnson-Shelton que j'ai acheté un peu sur un coup de tête juste parce-qu'il me faisait envie sur le coup ^^


Couverture Endgame, tome 1 : L'appel

Comme je n'ai rien posté depuis un moment par ici, je souhaitais simplement vous dire:
J'espère que vos vacances ce sont bien passées, que vous avez eu les résultats à vos examens que vous espériez et que vous avez réussi à intégrer l'école que vous souhaitiez. Pour ceux qui travaillent déjà, évidemment, j'ai une petite pensée pour vous, en espérant que tout ce soit bien passé également :)
Ah oui, et je compte sur vous pour avoir regardé au moins quelques épreuves des J.-O ! ;)


À très vite,
Coccinelle