samedi 10 septembre 2016

Le ciel perdu

Couverture Le ciel perdu
Le ciel perdu,
de Guy Paulin Bisuu
Éditions Edilivre
100 pages

4ème de couverture:
« L’encre de ma plume ne peut plus se passer d’esquisser mes souvenirs, et je ne peux taire mes pensées puisqu’elles giflent mon désir ardent de revivre cette histoire. Il y a peu, nos chemins s’acheminaient vers un lendemain heureux, j’avais cru à l’étincelle qui venait de s’allumer, ton amour m’avait rendu aveugle et même les oiseaux étaient témoins des chants que tu me destinais. Je m’étais vraiment abandonné à toi, ma naïveté avait eu raison de moi, mais je ne la condamne pas, mon effroi avait disparu à ta présence, mes envies émanaient de toi, tu étais vraiment ma source d’inspiration. Charlotte, c’est sur le bord du lagon qui longeait la ville que nos premiers regards s’étaient séduits, je me souviens du bleu clair qui colorait le lagon s’arrimant au décor joyeux du ciel. »

Mon avis:
Le livre:
Je tiens tout d'abord à remercier l'auteur qui m'a très gentiment contactée pour m'envoyer son roman et à m'excuser pour ce retard GIGANTESQUE conséquent. J'ai conscience de sortir cette chronique extrêmement tard...

J'avoue que lorsque Guy Paulin Bisuu m'a contactée, je n'ai pas du tout été charmée par la couverture proposée. Elle me fait trop penser à celle d'une vague romance comme on en voit trop à mon goût pour qu'elle ne m'ait directement attirée. De plus les modèles choisis, trop vieux pour les personnages de l'histoire, et de plus dénudés, laissent penser à quelques scènes proches de l'érotisme (ce qui est loin d'être le cas). Heureusement que l'auteur m'a fait son propre résumé, sinon je crois que je l'aurais refusé. Et cela aurait été dommage, car il y a tout de même de bons éléments dans cette histoire. Le livre est loin d'être parfait, mais on a le droit à quelques bonnes découvertes.

Le principal problème de ce roman est très probablement tout ce qui touche à la syntaxe et la conjugaison. J'ai trouvé que certaines tournures de phrases étaient trop complexes, que d'autres étaient trop longues et mériteraient d'être raccourcies, que certains temps n'étaient pas judicieusement choisis... Du coup, j'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire et à me laisser porter. On s'y habitue plus ou moins, même si je ne reste pas fane du style de Guy Paulin Bisuu. Je pense qu'il a une certaine poésie, une bonne base, qui mériterait cependant d'être améliorée. Les dialogues vers la fin, par exemple, ne me semblaient pas très naturels, comme préparés à l'avance. Pourtant la lecture reste fluide et agréable.

Le début est également un peu rapide. La présentation et le début de l'idylle entre les deux personnages se fait en quelques pages à peine, ce qui ne nous permet pas de nous sentir directement proches d'eux, comme si l'on ne les connaissait pas très bien. Cette rapidité m'a également un peu perdu dans les dates. Je ne savais plus bien s'il s'était écoulé quelques jours ou quelques mois. Heureusement que le rythme est par la suite ralenti, ce qui nous fait mieux profiter des événements.

J'ai apprécié l'histoire, sentir la puissance des sentiments du personnage principal envers Charlotte, sa loyauté, leur amour très pudique, très pur, fait de sentiments sincères et d'une tristesse pleine de fatalité. J'ai aimé suivre ces deux héros, qui ne font pas que s'embrasser ou se lamenter comme on peut le voir dans certaines autres romances. Ils ont pour le coup des réactions naturelles, ne sont pas abrutis et caricaturés, et c'est tant mieux.

Le roman se divise plus ou moins en deux parties, et je ne sais pas si le changement de ton est voulu ou non, mais j'ai bien mieux aimé la deuxième partie. On apprend un peu mieux à connaître le personnage principal, on le voit souffrir, se relever, se battre. Les différents calvaires par lesquels il passe m'a fait penser à Candide, à aller de mal en pis. On se prend d'affection pour lui, et on espère que la suite des aventures l'épargnera un peu.

Mon avis final:
(Bon, on ne reparlera pas du problème de la couverture, n'est-ce-pas ?)
Je n'ai pas été complètement conquise par le style de l'auteur, qui est vraiment L'élément qui m'a dérangé. Sa manière d'écrire n'est pas mauvaise, vraiment, mais certaines phrases sont un peu maladroites, ce qui rend plus difficile la lecture. En dehors de cela et du début un peu trop rapide, j'ai apprécié l'histoire, les personnages, leurs sentiments l'un envers l'autre. J'encourage donc l'auteur à continuer d'écrire et à ne pas s'arrêter à ce premier roman. Encore merci à lui pour cet envoi.

2 commentaires:

  1. Merci pour cet avis sincère, il faut parfois un avis aussi tranché pour s'améliorer.Oui je sais qu'il y a un grand défaut de syntaxe dans ce roman, les tournures des phrases peuvent donner le tourniquet à certains, je compte remédier à tout ceci. Ce roman, je l'ai écrit sans l'aide d'une personne, sans l'aide d'un correcteur, et c'est toujours difficile qu'au bout d'un parcours aussi solitaire naisse une œuvre parfaite. Merci encore une fois pour tout le temps que vous avez mis pour le lire, ça me va droit au cœur. Je reste modeste et compréhensif à toutes vos remarques, elles restent justifiées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois que vous avez pris le temps de lire ma chronique et que vous prenez en compte mon avis, cela me fait plaisir !
      Pour le reste, je vous ai répondu par mail ;)

      Supprimer