jeudi 8 septembre 2016

Sauveur et fils saison 1

Couverture Sauveur et fils
Sauveur et fils saison 1,
de Marie-Aude Murail
Collection Médium de l'École des Loisirs
330 pages

4ème de couverture:
Quand on s’appelle Sauveur, comment ne pas se sentir prédisposé à sauver le monde entier ? Sauveur Saint-Yves, 1,90 mètre pour 80 kg de muscles, voudrait tirer d’affaire Margaux Carré, 14 ans, qui se taillade les bras, Ella Kuypens, 12 ans, qui s’évanouit de frayeur devant sa prof de latin, Cyrille Courtois, 9 ans, qui fait encore pipi au lit, Gabin Poupard, 16 ans, qui joue toute la nuit à World of Warcraft et ne va plus en cours le matin, les trois soeurs Augagneur, 5, 14 et 16 ans, dont la mère vient de se remettre en ménage avec une jeune femme…
Sauveur Saint-Yves est psychologue clinicien.
Mais à toujours s’occuper des problèmes des autres, Sauveur oublie le sien. Pourquoi ne peut-il pas parler à son fils Lazare, 8 ans, de sa maman morte dans un accident ? Pourquoi ne lui a-t-il jamais montré la photo de son mariage ?

Et pourquoi y a-t-il un hamster sur la couverture ?

Mon avis:
Le livre:
Lorsque j'ai vu Sauveur et fils saison 1 dans les nouveautés de l'école des loisirs, plusieurs pensées m'ont traversées l'esprit. Je crois que dans l'ordre, ça a été à peu près ça: "Oh, elle est marrante cette couverture !", "Et le titre aussi !", "Mais qu'est-ce-que fait un... un quoi, un hamster (?) sur la couverture ?", "Et mais attends... c'est un livre de Marie-Aude Murail ?!", "Ça parle de quoi ?"
En quelques secondes, sans même savoir de quoi ça parlait, j'étais déjà attirée par le roman. Et là, avec le résumé, ça a été un coup de cœur direct, une envie de découvrir irrépressible. D'autant plus lorsque je suis arrivée à la fin et que j'ai largement souri grâce à cette question qui me turlupinait: "Et pourquoi y a-t-il un hamster sur la couverture ?"

Même pas commencé, déjà adopté.

En quelques pages à peine, j'ai été prise d'une bouffée de frais. Que d'humour, et que de vie ! Je pouvais littéralement sentir les personnages respirer, je m'identifiais, je connaissais leurs réactions ! Les moments les plus flagrants pour moi, qui n'ai pas eu une enfance malheureuse, sont ceux qui se passent à l'école: chaque parole sonnait juste, comme un souvenir de mon passé.
J'ai été ébahi par la vivacité des protagonistes; les questionnements de Lazare, le fils de Sauveur; le caractère bien trempé de certains des patients du psy; cette envie de sauver le monde qui maintient Sauveur et la maîtresse debout; l'autodérision de Sauveur, qu'il pratique comme un roi; et... la liste pourrait probablement durer des pages et des pages tant j'ai trouvé tous ces hommes, ces femmes, ces enfants, ces couples détruits, véritables.

L'histoire de fond est loin d'être drôle, scarification, folie scolaire, attouchements sont des sujets que l'on évite le plus possible d'aborder, et qui peuvent gêner. Seulement ici, malgré tout le sérieux, toutes les véritables problématiques mises en jeu, on est guidés, et rassurés, nous aussi, par Sauveur. Sauveur, un personnage simple, d'une gentillesse et d'une douceur incomparables, qui met de la légèreté là où il n'y en a pas, qui sait parler, comprendre les non-dits, avouer ses torts. Il évoque toujours les sujets sans choquer, sans perturber, mais sans les détourner non plus. Et de suivre ces différentes histoires en parallèle, de voir ces personnes cassées se réparer peut à peu au fur et à mesure de leurs entretiens avec Sauveur, nous donne nous aussi du baume au cœur. On évolue presque avec les patients, comme si l'on était nous-même soignés.

Pourtant tout n'est pas rose dans la vie de Sauveur et de son fils. Lazare est heureux à l'école mais est exposé à des affaires de grand en écoutant les entretiens entre Sauveur et ses patients de l'autre côté de la porte; Sauveur se cache de son passé, n'arrive pas à être un "psy" pour son fils, c'est-à-dire découvrir certains de ses problèmes... Et puis il y a cet homme mystérieux qui rôde...

Mon avis final:
Une très, très, très bonne lecture, et plus j'y pense, plus je l'apprécie. Je crois qu'elle sera presque un coup de cœur au final, peut-être même qu'elle y est déjà.
En tous cas, je retiendrai l'humour, l'écriture, les personnages, les thèmes, la simplicité et l'amour de l'homme qui s'en dégagent.


Livre reçu en partenariat avec les Éditions École des Loisirs
(Mon avis est 100% sincère)

6 commentaires:

  1. Vivement le lire, il est dans ma PAL :D

    RépondreSupprimer
  2. Je suis complètement d'accord avec toi ! Les personnages sont géniaux et c'est vrai que malgré les thèmes abordés on a le sourire aux lèvres pendant toute la lecture ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement ! Je me suis sentie bien tout au long de ma lecture ! Je meurs d'envie de lire le prochain du coup ;)

      Supprimer
  3. J'avoue que ce n'est pas la couverture qui me donne envie de découvrir ce livre... Mais, c'est de Marie-Aude Murail, alors quand même ^^ Et, surtout, ton avis joue beaucoup aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai ? Je trouve qu'elle est étonnante et intrigante ;)
      Un livre de Marie-Aude Murail donne toujours envie d'être lu ;D

      Supprimer