vendredi 9 février 2018

À Voir - Films: Voldemort: Les Origines de l'Héritier

Bonjour bonjour !
Je voulais vous parler de deux films qui se passent dans l'univers de Harry Potter, mais au fur et à mesure que j'ai écrit la première partie de l'article, je me sus rendue compte qu'il était déjà trèèès long. Du coup vous en aurez deux.
Dans celui-ci, il sera donc question du film de fans Voldemort: Les Origines de l'Héritier (ou Origins of the Heir, pour citer le titre original).
Vous êtes prêts pour lire ? Alors... let's go !

Voldemort: Les Origines de l'Héritier
(ou Origins of the Heir)
Réalisé par Gianmaria Pezzato
53 minutes
Sortie le 13 Janvier 2018
(désolée s'il manque des informations, je n'ai pas trouvé plus)

Comment dire que j’ai failli à très peu de choses près passer à côté de ce… court-métrage (?), film (?) si je ne m’étais pas baladée sur Twitter au bon moment. Et pourtant, je suis persuadée qu’il a fait, à son échelle, pas mal de bruits. En fait, j'en suis certaine, si l’on en juge le nombre de vues.

Voldemort : Origins of the heir est un film de fans, non officiel, qui s’attache à expliquer les origines du personnage qu’est Voldemort : une partie de ses motivations, les prémices de la descente aux enfers de Tom Elvis Jedusor, ses années à Poudlard, les rares liens amicaux qu’il a pu y avoir, etc.

Les choses sont abordées avec beaucoup de distance, étant donné qu’elles sont racontées par une jeune femme interrogée dans un camp de sorciers russe (je simplifie les choses) et qu'elles ne sont pas vécues en direct (en dehors du début). Cette femme serait, d’après ses dires, une ancienne camarade et amie de Tom et chercherait à le contrer avant qu’il ne devienne trop puissant et trop fou. Le reste, je vous fait confiance pour l’apprendre en regardant la vidéo.
Cette distance créée et la longueur de la mise en place a fait que je me suis un peu ennuyée lors du visionnage.
Alors certes, les 50 minutes et quelques que dure le film passent sans difficulté, mais je trouve qu’il ne se passe finalement que très peu de choses en terme d’histoire et de révélations en autant de temps. En fait, j’ai plus eu l’impression de voir l’introduction d’un film qu’une entité à part entière à laquelle je m’attendais – à recaser avec les livres et films officiels d’Harry Potter, évidemment.

Pour ce qui est du contenu en lui-même, et bien… je le prends pour ce qu’il est : une création ‘amateure’. Du coup, ce qui y est dit n’affecte pas trop ma vision de Harry Potter. Pas que cela soit mauvais, au contraire, simplement que certains éléments introduits ici, comme les amitiés de Tom à Poudlard, ne resteront pour moi que des inventions qui n’intégreront pas l’univers. Mais c’est très bien comme ça, ce n’est pas un reproche du tout !

La façon trouvée pour parler du Voldemort avant sa descente en enfer est plutôt bien trouvée, surtout lorsque l’on se rend compte que… non, pas de spoile ! Allez, si, quand même, pour ceux qui veulent (du coup les autres, attention, sautez ce passage !) : le twist final, à la manière d'Usual Suspect, est, je trouve, à la fois bien trouvé car collant à l’image de Voldemort mais à la fois un peu décevante car à cause de cela tout l’ensemble manque un peu de sincérité. J’aurais aimé que les paroles de la -fausse- femme soient vraies, pour rendre le personnage de Tom un peu plus aimable et humain et apporter, véritablement, de l’intérêt au court-métrage. Mais bon, on n’a pas toujours ce que l’on veut ! ^^ (Fin du Spoiler !!)

Voilà pour le contenu, le fond, parlons de la forme maintenant !
Je vais être sincère : je n’en ai pas beaucoup de souvenirs… Mais si je n’en ai pas tellement, c’est, je pense, plutôt bon signe ! Il me semble que les plans et la luminosité n’était pas horribles du tout, que les costumes étaient corrects et les acteurs plutôt crédibles. Un joli travail en somme. La seule chose que je pourrais peut-être dire, mais attention, c’est un détail important, c’est que la fille censée avoir onze ou douze ans fait au moins six ou sept ans de plus… Voilà. C’est dire le nombre de choses qu’il y a à changer.

Un film sympathique, plutôt propre pour un travail de fans et non-officiel. À ne surtout pas prendre comme un film, justement, au risque d’être déçus, mais plutôt comme un petit bonus pour prolonger l’univers, retrouver les personnages, et ce, d’une manière bien différente de ce à quoi la saga Harry Potter nous avait habitué : pas d’année scolaire à suivre, ici; pas de cours de divination et de fêtes de Noël.

À très vite,
Coccinelle

4 commentaires:

  1. Un petit bonus qu'il me tente bien de voir :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour prolonger un peu l'univers, je comprends tout à fait ;)

      Supprimer
  2. Je suis assez d'accord avec toi, Je ne sais pas si c'est la forme de la narration ou autre chose mais j'ai eu un peu de mal a vraiment me plonger dans l'histoire. Mais sinon, pour de l'amateur, je trouve les effets spéciaux relativement spectaculaires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, complètement, pour un film amateur (même s'il y a du budget derrière), le rendu est très propre, c'est assez impressionnant !
      Je pense que la narration type 'interview'/'témoignage', sans que l'on ne voit trop d'événements qui se passent ailleurs jouent en effet pour beaucoup. En tous cas je suis contente de voir que je ne suis pas la seule dans ce cas.

      Supprimer