mercredi 14 février 2018

Pack Saint-Valentin: Un petit quelque chose en plus et émissions France Inter


Pack Saint-Valentin: une lecture et radios


Une histoire d’amour entre un garçon et une fille, entre deux étudiants trop timides pour se rapprocher. Une curiosité, une alchimie, qu’ils ressentent tous deux mais n’osent pas s’avouer, quand tout leur entourage l’a remarquée. Un petit quelque-chose en plus c’est avant tout cet amour entre deux jeunes pas trop sûrs d’eux, raconté par leur professeur, leurs amis, l’hôtesse du café du coin, le banc, l’écureuil du parc… en bref par tout le monde, sauf par eux. On n’entre à aucun moment dans leurs têtes pour y lire leur propre version des faits, même si elle est assez claire grâce aux conversations qu’ils ont avec leurs amis, et c’est tant mieux. Ainsi, on a à la fois l’impression de les connaître à la perfection, de les comprendre, avec la même intrusion dont font preuve toutes ces personnes en se mêlant de leurs vies, et en même temps de ne jamais trop les cerner car beaucoup de choses ne sont pas dites.
Comme la bonne romance qu’elle est, on connaît la fin dès le début, mais je dirais que ce n’est pas trop grave ici. Après tout, qui a-t-il de mal à se réconforter un peu tout en appréciant ces jolis changements de points de vue ?
Ma seule déception sur ce roman doux et innocent, est qu’il manque un peu de profondeur. Tout est tellement cliché, justement, que certaines scènes deviennent presque des parodies d’elles-mêmes. J’aurais aimé qu’il y ait un peu plus de fantaisie dans les événements en eux-mêmes, pour rendre leur histoire aussi extraordinaire qu’elle semble l’être pour tout le monde, et pas juste ‘banale mais racontée de manière originale’. À cause de cela, j’ai trouvé à plusieurs reprises que tout l’engouement qu’il y a autour d’eux n’était pas justifié.
Pour celles et ceux qui s'attendent à la douceur parfois un peu niaise des romances, sachez que je ne l'ai pas retrouvée dans Un petit quelque chose en plus. C'est doux comme le sont les frissons d'un amour naissant (oui, je sais, c'est beau), mais pas de pluie de guimauve ici, malgré ce que pourrait faire croire la couverture rose bonbon.

Un roman qui se lit bien et assez vite, mais qui ne contient pas tellement de surprises si ce n’est les différents narrateurs choisis.
 ------------------------------------------------------
Un petit quelque-chose en plus, Sandy Hall
Éditions Hugo & Cie, 254 pages

______________________
Radio

La séduction et son fonctionnement, ce qui fait que untel nous plaît et un autre non, en-dehors des évidences, est un domaine sur lequel l'humain s'est toujours posé beaucoup de questions. Et c'est pour y répondre en partie que j'avais envie de vous partager deux émissions sur l'amour, toutes deux de La Tête Au Carré sur France Inter. J'ai trouvé que l'on ne pouvait pas trouver meilleur jour pour en parler.


Le premier, de deux minutes à peine, Le Canard, ce serial lover, évoque la séduction, chez... et bien... les canards. 2 minutes, c'est un temps idéal, car il permet d'aborder un peu le sujet sans y passer trop de temps. Alors forcément, ce n'est pas suffisant pour apprendre énormément de choses, mais tant que ce qu'on y apprend est sympa, c'est suffisant, non ?
-------------------------------------
Le canard, ce serial lover
La tête au carré, France Inter
2 minutes, à écouter ICI.


Le deuxième, plus long (40 minutes), aborde la séduction d'une manière plus large. Il y est question de la séduction chez toutes les espèces, dont nous, avec les procédés propres à chacune: brame du cerf, voix suave pour les humains, odeurs, etc. La quasi-heure d'émission passe à une allure incroyable (il faut dire que je ne faisais pas rien non plus, je me préparais pour aller en cours, donc ça aide), avec joie et bonne humeur. Les intervenants, auteurs de Séduire comme une biche, ou comment trouver le bon partenaire, et Mathieu Vidard sont agréables à écouter, rendant effectivement le temps moins long.
(... je savais que j'aurais du prendre quelques notes, je ne sais déjà plus quoi ajouter)
En bref, pour en savoir un peu plus sur tout ça, n'hésitez pas à aller l'écouter, c'est instructif, drôle et bien amené.
À noter que, dans ce podcast, la partie sur la séduction commence à 17 minutes. Le début est destiné aux infos rapides et au rejet de CO2 des arbres.
---------------------------------------------------------------------
La séduction, ou comment trouver le bon partenaire
La tête au carré, France Inter
53 minutes, à écouter ICI.




J'espère que ce petit article vous a plu,
Je vous souhaite à toutes et à tous une Saint-Valentin de qualité
Et je vous dis

À très vite,
Coccinelle

6 commentaires:

  1. Un petit quelque-chose en plus me tente bien, pour tous les différents points de vue. Ça peut être sympa de voir cette relation seulement à travers les yeux des autres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah tiens, j'étais persuadée que tu l'avais déjà lu. Oui, le choix de narration est intéressant, c'est d'ailleurs plus pour ça que pour l' "histoire" que je me l'étais procuré. Dommage que ce soit aussi banal au final...
      J'espère qu'il te plaira :)

      Supprimer
  2. Tout comme Marinette, 'Un petit quelque chose en plus' me fait bien envie :) J'aime les romances un peu clichés, doudous, à l'ambiance cocooning... Donc, j'ai hâte de pouvoir lire ce roman un de ces jours ! ^^

    Passe une belle soirée Coccinelle, bisous ♥

    Sue-Ricette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au final c'est assez cliché (même si sympathique dans la forme), mais pas si 'doudou' que ça. L'ambiance est celle d'une université ordinaire, avec des cours, des amis, etc. Je n'y ai pas forcément retrouvé la douceur un peu niaise de certaines romances, mais ce n'est pas forcément mal. Il faut juste ne pas s'attendre à un torrent de guimauve avant de le lire ;)

      Supprimer
  3. J'ai beaucoup entendu parler du premier et j'avoue que j'étais curieuse. Bon du coup malgré le manque de profondeur pourquoi pas mais du coup maintenant je sais que c'est plutot pour un moment léger alors

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Beaucoup de gens ont aimé, et ce n'est que mon point de vue, comme toujours. Rien ne dit que tu n'aimerais pas :)

      Supprimer